Les espaces de la famille à Ouagadougou. Une construction inscrite dans trois temporalités : cycles de vie, domestique et urbain - Archive ouverte HAL Access content directly
Conference Papers Year : 2014

Les espaces de la famille à Ouagadougou. Une construction inscrite dans trois temporalités : cycles de vie, domestique et urbain

(1) , (2)
1
2
Daniel Delaunay
  • Function : Author
  • PersonId : 987476

Abstract

An actor, somewhat forgotten of the construction of the urban territory, the family, is here considered by analysing housing, its concrete territorial inscription, atom of the urban space and statistical unit of a dedicated survey “Ouaga 2009”, whose methodological choices are oriented toward spatial analysis. The study combines three levels of observation –the individual, the family and the city– focusing attention on their specific temporalities: the individual life course, the domestic cycle and the timing of urban sprawl. In the context of Ouagadougou intense demographic and urban transitions, the synchrony of these cycles can be read in the settlement and spatial configuration. The hypothesis of this work is summed up by the concept of “stationary housing” in the sense that during domestic cycle it becomes an imposed anchorage point. The appropriation of urban space, and its construction is then organised by mobility and migration around this spatial referent, leading to the complexity of the family by residential arrangements.
Un acteur un peu oublié de la construction du territoire urbain, la famille, est ici considéré en analysant son inscription territoriale concrète qu’est le logement, atome du peuplement urbain et unité statistique d’une enquête dédiée « Ouaga. 2009 » dont les choix méthodologiques servent l’analyse spatiale. L’analyse combine trois niveaux d’observation – l’individu, la famille et la ville – en focalisant l’attention sur leurs temporalités spécifiques : le cycle de vie, le cycle domestique et le calendrier de l’étalement urbain et du lotissement. Dans le contexte ouagalais d’intenses transitions démographique et urbaine, la synchronie de ces cycles se lit dans le peuplement et les configurations territoriales. L’hypothèse de ce travail est résumée par la notion de « logement immobile » au sens qu’au cours de cycle domestique il devient rapidement un point d’ancrage imposé. L’appropriation de l’espace urbain, et sa construction, s’organisent alors par les mobilités et les migrations autour de ce référent spatial, conduisant à la complexification de la famille par arrangements résidentiels.
Fichier principal
Vignette du fichier
cist2014_espaces_de_la_famille_a_ouagadougou_3_temporalites_cycles_de_vie_domestique_et_urbain.pdf (1020.81 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01353439 , version 1 (11-08-2016)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01353439 , version 1

Cite

Florence Boyer, Daniel Delaunay. Les espaces de la famille à Ouagadougou. Une construction inscrite dans trois temporalités : cycles de vie, domestique et urbain. CIST2014 - Fronts et frontières des sciences du territoire, Collège international des sciences du territoire (CIST), Mar 2014, Paris, France. pp.47-53. ⟨hal-01353439⟩
550 View
96 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More