Une reconstruction identitaire de survie de sans domicile fixe, aux interstices de l'espace social - Frontières identitaires et représentation de l'altérité Access content directly
Conference Papers Year : 2012

Une reconstruction identitaire de survie de sans domicile fixe, aux interstices de l'espace social

Abstract

Qu'entendons-nous aujourd'hui par le mot " frontières " ? D'un point de vue géopolitique tout d'abord, celles-ci délimitent des territoires, tracent une cartographie des cultures, des droits, ou encore des populations. D'un point de vue spatial ensuite, elles rendent possible l'existence d'un " dedans " et d'un " dehors ", ce qui est, dans et hors d'un espace clos car justement délimité par elles. Cette distribution de l'espace qui reste la plupart du temps le résultat d'anciens voire de récents conflits de peuples, donne naissance à l'étranger, celui qui vient de l'extérieur, qui n'appartient pas au même territoire. Mais qu'en est-il des frontières plus symboliques, celles qui ne se marquent pas par le sol ? Cette question met en exergue l'existence, au sein d'une même société, d'un type de frontières où l'étranger n'est plus celui venant d'un autre territoire, mais plutôt cet individu qui, pourtant issu du même sol, parlant la même langue et souvent façonné par la même culture, constitue la figure de l'étranger dans le sens où Georg Simmel l'entend, c'est-à-dire élaborée comme symbole des rapports sociaux. Cette représentation de l'altérité est le produit de frontières symboliques elles-mêmes fondées sur des schèmes de pensées découpant le social en termes de classes, de statuts ou encore de positions et dont l'ensemble se meut par des conflits plus ou moins observables. Les sans domicile fixe sont, entre autres, le résultat de ces schèmes de perception. Ils occupent la catégorie des " exclus ", ceux, qui par leurs manques ne peuvent participer à la société. Ils symbolisent cet autre né de frontières matérielles et culturelles, vivant dehors et en dehors de la société. De fait cette identité sociale, engendrée par une manière particulière d'occuper l'espace, implique d'analyser de plus près cette dialectique entre phénomène d' " exclusion " et rapport identitaire, en lien avec l'élaboration de frontières symboliques.
Fichier principal
Vignette du fichier
Saporiti.FIRA.2012.pdf (182.11 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Explicit agreement for this submission
Loading...

Dates and versions

halshs-00750836 , version 1 (12-11-2012)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00750836 , version 1

Cite

Lionel Saporiti. Une reconstruction identitaire de survie de sans domicile fixe, aux interstices de l'espace social. Frontières identitaires et Représentations de l'altérité, Jan 2012, Paris, France. pp.1/8. ⟨halshs-00750836⟩
565 View
1309 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More