East African Community : vers une intégration par défaut ? - HAL Accéder directement au contenu 504 Gateway Time-out

504 Gateway Time-out


nginx
Autre publication scientifique Année : 2000

East African Community : vers une intégration par défaut ?

Résumé

L a signature le 30 novembre 1999 du traité rétablissant la Communauté est-africaine (East African Community, EAC) soulève un nombre important d'interrogations sur le rôle effectif que cette nouvelle organisation régionale va pouvoir jouer en Afrique orientale. En effet, les organisations inter-gouvernementales africaines connaissent, depuis les indépendances, une floraison impressionnante (plus de deux cents recensées en 1995), qui n'a d'égale que leur incapacité à remplir les objectifs affichés. Les raisons de ce foisonnement et de ces échecs ont été maintes fois soulignées : les États africains sont trop dépendants de leurs ressources internationales pour consentir à aucun abandon de souveraineté. L'existence de ces organisations inter-gouvernementales remplit cependant des fonctions importantes de légitimation auprès de la Communauté internationale. Le contexte des années 1990 a apporté une lumière nouvelle sur l'importance économique et politique du régionalisme. La régionalisation et la mondialisation des activités économiques internationales se sont révélées être les deux processus d'intégration les plus marquants de la fin du siècle (Beaud et al., 1999). Les progrès techniques dans le secteur des communications et la déréglementation généralisée du commerce international ont favorisé un accroissement considérable des flux financiers et un redéploiement global des grandes firmes. La fin de la guerre froide a ainsi suscité une ouverture économique internationale fondée sur le succès du libéralisme tandis que les relations économiques de proximité se sont également réaffirmées autour des trois grandes aires de prospérité de l'hémisphère nord : Amérique, Europe, Asie orientale. Depuis au moins une décennie, l'État est en retrait et ses représentants doivent composer de nouvelles stratégies pour faire valoir leurs ambitions de puissance ou, dans le cas de l'Afrique, leurs stratégies de survie face à un ajustement structurel auquel ils peuvent désormais rarement échapper. Que signifient les nouvelles expériences d'intégration régionale dans ce contexte de retrait étatique et de privatisation généralisée de ses fonctions cardinales ?
Fichier principal
Vignette du fichier
MAMBO 2000-2003.pdf ( 129.91 Ko ) Télécharger
Origine : Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte
Loading...

Dates et versions

halshs-01211395, version 1 (05-10-2015)

Identifiants

  • HAL Id : halshs-01211395 , version 1

Citer

François Grignon. East African Community : vers une intégration par défaut ?. 2000. ⟨halshs-01211395⟩
270 Consultations
288 Téléchargements
Dernière date de mise à jour le 16/06/2024
comment ces indicateurs sont-ils produits

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn Plus