Identité globalisée, territoires contestés : les enjeux des peuples autochtones dans la constellation onusienne. - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Autrepart - Revue de sciences sociales au Sud Année : 2006

Identité globalisée, territoires contestés : les enjeux des peuples autochtones dans la constellation onusienne.

(1, 2, 3)
1
2
3

Résumé

This paper regards globalisation of ethnicity, how indigenous peoples representatives had become political actors, participating to UN levels discussions in quality of recognised experts. That brings to the forefront the issue of their legitimacy in the field of state politics. In this process of reorganisation of the political relationships between states and IPs, I distinguish, 3 faces regarding the one, the maturation of the category "indigenous peoples" at the UN levels - a generic identity has been created that echoes literally the notion of "globalized identity". The second concerns the ways and means how indigenous issues are now taken on the world stage, and how they come back at the local levels through projects and programmes of developement subsidised by international organizations and NGOs. The third aspect of the construction regards the universalism of the Human rights versus the culturel relativism paradigm of indigeneity.
With the construction of a political identity based on new forms of mobilization and the definition of the collective rights in the corpus of the human rights, the IPs movement explores and make use of the contradictions of globalisation.
Une réflexion sur la globalisation de l'ethnicité, thématique traitée par référence à la manière dont les porteurs d' " identité ethnique ", comme les "peuples autochtones", se construisent comme des acteurs politiques reconnus comme des experts,ce qui met en question la construction de leur légitimité dans un champ du politique en pleine évolution. Je distingue dans cette réorganisation des rapports politiques trois aspects significatifs correspondant le premier à la " maturation " dans les instances onusiennes de la catégorie " peuples autochtones ", identité générique qui fait littéralement écho à la notion de " globalisation de l'ethnicité ". Le second aspect, plus difficile à évaluer car les réalités sociopolitiques auxquelles il renvoie sont très contrastées, concerne la manière dont les questions autochtones se déploient sur la scène mondiale et les modalités par lesquelles elles reviennent au plan local, via les programmes et projets de développement financés par diverses organisations multilatérales et par des ONGs. Le troisième aspect de cette construction met en question le rapport entre universalisme des droits humains et relativisme culturel des sociétés autochtones. Avec la construction d'une identité politique qui s'articule sur de nouvelles formes de mobilisation et sur la définition d'un ensemble juridique rattaché au corpus international des droits humains et centré sur la reconnaissance de droits collectifs, le mouvement autochtone inscrit ses revendications au cœur des logiques contradictoires que génère la mondialisation.
Fichier principal
Vignette du fichier
IBellier_2006_Autrepart05.pdf (466.27 Ko) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Dates et versions

halshs-00258382 , version 1 (23-02-2008)

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00258382 , version 1

Citer

Irène Bellier. Identité globalisée, territoires contestés : les enjeux des peuples autochtones dans la constellation onusienne.. Autrepart - Revue de sciences sociales au Sud, 2006, 38, pp.99-118. ⟨halshs-00258382⟩
526 Consultations
1124 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More