Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Nouvelle interface
Article dans une revue

La route en train de se faire

Résumé : Pour qui s'intéresse aux voies de communication, passer par une approche génétique permet de dépasser les apories des raisonnements classiques que sont les typo-chronologies et les analyses fonctionnelles. Cela invite à dépasser l'idée d'une sédimentation unique des voies pour en arriver à des phases qui se succèdent en fonctions de temporalités complexes. Dès lors, la durée prend un sens nouveau et le réseau transmis n'est plus romain, ou gaulois, voire médiévale ou moderne. Chaque période innove soit, mais en s'appuyant sur l'existant, en se l'appropriant parfois pour des usages imprévus. Dans le cas des réseaux viaires, la question des échelles est par ailleurs des plus nécessaires. Les interventions et adaptations pratiquées à une échelle ne sont pas les mêmes à une autre échelle. Dès lors c'est l'ensemble de l'interrelation de ces échelles qui nécessite d'être reprise, à nouveau frais, à chaque moment du réseau.
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [49 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://shs.hal.science/halshs-00372497
Contributeur : Nicolas Verdier Connectez-vous pour contacter le contributeur
Soumis le : mercredi 1 avril 2009 - 12:26:27
Dernière modification le : mercredi 23 novembre 2022 - 04:07:48
Archivage à long terme le : : jeudi 10 juin 2010 - 19:29:14

Fichier

La_route_en_train_de_se_faire....
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00372497, version 1

Citation

Nicolas Verdier, Sandrine Robert. La route en train de se faire. Les Nouvelles de l'archéologie, 2009, 115, pp.51-56. ⟨halshs-00372497⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

197

Téléchargements de fichiers

451