Nouveau statut de l'instrument de musique en France au XIXe siècle dans les expositions nationales et universelles - Archive ouverte HAL Access content directly
Conference Papers Year : 2010

Nouveau statut de l'instrument de musique en France au XIXe siècle dans les expositions nationales et universelles

(1) , (1)
1

Abstract

During the XIXth century, the market economy set musical instruments among industrial products at the time when the orchestra itself is considered as a kind of instrument, when makers are doing serious efforts to improve or invent new instruments to satisfy private or public musical practice. In this context, a national or international exhibition is an ideal observation's field. Reports written on exhibited instruments bring as many informations concerning current instruments as for innovative ones. These texts, written by well-known musicians or specialists commissioned by the French government (François-Joseph Fétis, Adrien de La Fage, Hector Berlioz, le comte de Pontécoulant, Gustave Chouquet, Constant Pierre, etc.) are not only descriptive. They allow to follow the evolution of instrument building in its continuation and to have the first comparative analysis with the different foreign schools of instrument making. Within such considerations, a research project and a critical edition of these reports were undertaken. We will make every effort to put the instrumental innovations in the perspective of playing situation and the soloist or collective musical practice, indicating how and when composers possibly integrated them in their works. This methodology will allow to capture the instrument « in movement » in all the different aspects of his sonorous function. A part from the important contribution to the history of instrument making in 19th century France from a technological and economical point of view, this project is crossing the problematic of sonority, the anthropology of practice and the history of taste.
Au XIXe siècle, l'économie de marché place les instruments de musique dans les produits de l'industrie, au moment où l'orchestre est considéré comme un instrument, où les facteurs s'appliquent à améliorer les instruments et à en inventer de nouveaux pour satisfaire à la pratique de la musique, qu'elle soit publique ou privée. A cet égard, l'exposition nationale ou universelle constitue le meilleur champ d'observation. Les rapports sur les instruments exposés apportent autant d'informations sur l'amélioration de ceux qui sont en usage que sur les instruments nouveaux qui sont présentés. Ces textes, rédigés par des musiciens ou des spécialistes notoires mandatés par le gouvernement français (François-Joseph Fétis, Adrien de La Fage, Hector Berlioz, le comte de Pontécoulant, etc.) ne sont pas uniquement descriptifs. Ils permettent de suivre l'évolution de la facture instrumentale dans sa continuité. Enfin, ils permettent la première analyse comparée entre les écoles de facture instrumentale des autres pays. C'est en fonction de ces considérations qu'un projet d'étude et d'édition critique de ces textes a été conçu. On s'efforcera de mettre les innovations instrumentales dans la perspective de la situation de jeu et de la pratique musicale soliste ou collective et d'indiquer comment et quand ces innovations ont été intégrées éventuellement par les compositeurs dans leurs œuvres. Cette méthode aura pour avantage de saisir l'instrument « en mouvement », sous tous les aspects de sa fonction sonore. En dehors de l'apport considérable qu'il apportera à l'histoire de la facture instrumentale en France au XIXe siècle, tant au plan technologique qu'économique, ce projet se situe donc à la jonction d'une problématique du timbre, d'une anthropologie de la pratique et d'une histoire du goût.
Not file

Dates and versions

halshs-00476230 , version 1 (25-04-2010)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00476230 , version 1

Cite

Florence Gétreau, Joël-Marie Fauquet. Nouveau statut de l'instrument de musique en France au XIXe siècle dans les expositions nationales et universelles. Instrumental Music and the Industrial Revolution, Jul 2006, Cremona, Italie. pp.361-389. ⟨halshs-00476230⟩
136 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More