L'herbe est-elle plus verte dans le panier ? Satisfaction au travail et intégration professionnelle de maraîchers qui commercialisent sous forme de paniers - Archive ouverte HAL Access content directly
Conference Papers Year :

L'herbe est-elle plus verte dans le panier ? Satisfaction au travail et intégration professionnelle de maraîchers qui commercialisent sous forme de paniers

(1, 2) , (3) , (4) , (1)
1
2
3
4

Abstract

In a context of an increasing local consumption, marketing through local food chains and food baskets can give dynamism to the rural and agricultural economy. It may allow some farmers in difficult situation and/ or farmers without enough resources to explore long food chains to ensure their existence and increase their income. However, this marketing deal with important changes in the agricultural activity, the organization of the work on the farm, and finally the way the farmer represents its job. Our purpose is to show how marketing through food basket for vegetables growers can produce professional integration or unlike precariousness. The paper analyses the relationship to work according to three dimensions: homo faber, homo oeconomicus et homo sociologicus. The methodology consisted in semi-directive interviews of 11 vegetables growers. Some farmers succeed in being satisfied for the three dimensions, they are quite serene and secure for the future of their farm. The most frequent difficulties and tensions are the questions of working time and income. Generally, these farmers are creating and developing a form of agriculture embedded on the territory, little specialized, with the ambition to protect the natural resources of their farms.
La vente directe sous forme de paniers peut permettre à certaines exploitations agricoles qui n'ont pas la taille suffisante pour explorer les circuits longs de distribution, de pérenniser leur activité et d'accroître le revenu des agriculteurs. Toutefois, ce mode de commercialisation entraîne des modifications importantes de l'activité agricole et de l'organisation du travail et, par conséquent, du métier d'agriculteur. L'objectif de cet article est de montrer en quoi la commercialisation de légumes sous systèmes de paniers peut être porteuse d'intégration professionnelle ou au contraire de précarité. A partir d'entretiens semi-directifs menés auprès de onze maraîchers, cet article analyse le rapport au travail selon trois dimensions : homo faber, homo oeconomicus et homo sociologicus. Il ressort que certains agriculteurs parviennent à conjuguer un niveau de satisfaction élevé sur ces trois dimensions et sont relativement sereins par rapport à l'avenir de leur exploitation. Les tensions les plus fréquemment observées se trouvent sur les questions de temps de travail et de revenu. Dans tous les cas, ces agriculteurs inventent et développent une forme d'agriculture ancrée sur le territoire, peu spécialisée avec l'objectif de préserver les ressources naturelles au sein de l'exploitation.
Fichier principal
Vignette du fichier
RRF_2010_DufourHeraultLancianoPennec.pdf (77.72 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

halshs-00521474 , version 1 (28-09-2010)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00521474 , version 1

Cite

Annie Dufour, Catherine Hérault-Fournier, Emilie Lanciano, Noémie Pennec. L'herbe est-elle plus verte dans le panier ? Satisfaction au travail et intégration professionnelle de maraîchers qui commercialisent sous forme de paniers. Colloque national Circuits courts alimentaires - Etats des lieux de la recherche, May 2010, Paris, France. ⟨halshs-00521474⟩
789 View
936 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More