La gentrification de Harlem (New York City) : malheur ou bénédiction ? - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Communication Dans Un Congrès Année :

La gentrification de Harlem (New York City) : malheur ou bénédiction ?

(1)
1
Christine Dualé
  • Fonction : Auteur
  • PersonId : 884285

Résumé

In the United States the process of renewal of some urban areas has become an issue conjuring up images of white yuppies stealing urban housing from ‘indigenous residents', hence a negative approach of gentrification. We will use the specific example of Harlem (New York City) to analyze such process which is considered inevitable by the City of New York. Is gentrification in Harlem a reality? We will also see that when it comes to housing and residential patterns, race is a dominant organizing principle. Harlem has, therefore, gradually become a black ghetto. Dealing with gentrification in Harlem thus leads to talk of decades of spatial isolation of African Americans. That is the reason why our second part will be devoted to long-awaited changes after years and years of marginalization. We will also deal with the consequences of housing pressure in Harlem and wonder whether or not gentrification corresponds to racial and social diversity as its advocates suggest.
Aux Etats-Unis, l'aménagement de plus en plus de quartiers urbains délaissés est devenu le terrain de conflits entre différents acteurs aux intérêts divergents, d'où l'abondance de définitions négatives de la gentrification. Nous nous appuierons, ici, sur le cas spécifique du quartier de Harlem (New York) afin de discuter de ce processus de gentrification considéré comme inéluctable par la municipalité et afin de comprendre si l'embourgeoisement de Harlem est réellement une réalité ou bien si le quartier résiste aux transformations et à la pression immobilière. Nous verrons aussi que la racialisation du paysage urbain américain a fait de Harlem un quartier historiquement noir où une identité noire s'est pleinement développée. Alors que rien ne prédisposait Harlem à devenir un ghetto, le quartier fut insensiblement abandonné aux Noirs ainsi mis à l'écart. Aussi, évoquer la gentrification de Harlem revient à évoquer des décennies d'isolation spatiale et de mise à l'écart volontaire de la population noire, ce que nous aborderons dans un premier temps. Nous verrons aussi que la marginalisation progressive de Harlem a fait de ce quartier un endroit en attente de changements depuis des décennies ; changements voulus par les associations de quartier et qui s'accompagnent de radicales transformations commerciales et immobilières. Aussi, face à ces changements nous nous interrogerons sur les conséquences de la pression immobilière qui sévit à Harlem et nous nous demanderons si la gentrification de Harlem correspond ou non à un moment de diversification raciale et sociale de sa population.
Fichier principal
Vignette du fichier
Article_Christine_DualA_.pdf (99.28 Ko) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)
Loading...

Dates et versions

halshs-00542848 , version 1 (03-12-2010)

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00542848 , version 1

Citer

Christine Dualé. La gentrification de Harlem (New York City) : malheur ou bénédiction ? : Citoyenneté et mobilisation (Atelier 1). Citoyenneté et espaces urbains dans les Amériques et en Europe, Nov 2010, Toulouse, France. ⟨halshs-00542848⟩
3806 Consultations
19265 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More