La perception de la peste en pays chrétien byzantin et musulman. - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Revue des études byzantines Year : 2001

La perception de la peste en pays chrétien byzantin et musulman.

(1) ,
1

Abstract

La perception de la peste en pays chrétien byzantin et musulman. co-authored with Mohammed Melhaoui In: Revue des études byzantines, tome 59, 2001. pp. 95-124. Le premier contact des Arabes avec la peste bubonique eut lieu lors de l'entrée du calife Omar en Palestine byzantine, en 639-640. Connue par les sources arabes sous le nom de peste d'Emmaüs, cette épidémie était une résurgence de la pandémie autrement connue sous le nom byzantin de peste de Justinien. La peste est donc dès l'abord un malheur que les musulmans partagent avec les Byzantins. Ces demiers ont historiquement de l'avance, puisqu'ils sont affrontés au fléau depuis un siècle (ses premières manifestations remontent à 540). Cependant, chacune de ces deux aires culturelles possède un certain bagage conceptuel avec lequel elle peut aborder la peste. The Arabs' first contact with the bubonic plague was when the caliph Omar entered Palestine in 639-640. Known to Arabic sources as the Emma us plague, the epidemic was a resurgence of the pandemia otherwise known under the Byzantine name of Justinian's plague. Thus from the very beginning the plague was a calamity the Moslems shared with the Byzantines. Even though the latter were historically in advance, since they had already been confronted to the plague for a century (its outbreak goes back to 540), each of the two cultural areas had a group of concepts which helped it deal with the plague.
Le premier contact des Arabes avec la peste bubonique eut lieu lors de l'entrée du calife Omar en Palestine byzantine, en 639-640. Connue par les sources arabes sous le nom de peste d'Emmaüs, cette épidémie était une résurgence de la pandémie autrement connue sous le nom byzantin de peste de Justinien. La peste est donc dès l'abord un malheur que les musulmans partagent avec les Byzantins. Ces demiers ont historiquement de l'avance, puisqu'ils sont affrontés au fléau depuis un siècle (ses premières manifestations remontent à 540). Cependant, chacune de ces deux aires culturelles possède un certain bagage conceptuel avec lequel elle peut aborder la peste.
Fichier principal
Vignette du fichier
perception_peste_REB.pdf (2.37 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

halshs-00682286 , version 1 (24-03-2012)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00682286 , version 1

Cite

Marie-Hélène Congourdeau, Mohammed Melhaoui. La perception de la peste en pays chrétien byzantin et musulman.. Revue des études byzantines, 2001, 59, pp.95-124. ⟨halshs-00682286⟩
706 View
1442 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More