Viols et genres. Fonctions du droit et des procédures judiciaires dans la construction et la déconstruction des paradigmes de l'épistémologie du genre - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Jurisprudence. revue critique Year : 2011

Viols et genres. Fonctions du droit et des procédures judiciaires dans la construction et la déconstruction des paradigmes de l'épistémologie du genre

(1)
1

Abstract

The traditional essentialist and heterocentered paradigm of relations between gender and sexual violences defines women as natural victims of men. It is discernible in legislations against sexual violence and their judicial treatment, which operate as selection filters of these violences. Thus, many scientific studies on sexual violences based on judicial and forensic facts legitimate a posteriori the binary and heterocentered representation of sexuality, and marginalize homosexual violences, male victims and female agressors. If this paradigm seems to support fights against violence on women, it strengthens insidiously political dominations. Discourses focusing on Violence Against Women (VAW) aim to deprive women of their political agency, because they confine them in the roles of victims whose bodies needs protection.
Le paradigme traditionnel essentialiste et hétérocentré des relations entre genre et violences sexuelles, faisant des femmes les victimes naturelles des hommes, est décelable dans les énoncés juridiques visant les violences sexuelles et leur traitement judiciaire. En rendant visibles ces violences, ces derniers jouent le rôle de filtre. Nombre de travaux scientifiques sur les violences sexuelles se fondant sur les données judiciaires et médico-légales légitiment alors a posteriori une représentation binaire et hétérocentrée de la sexualité, repoussant à la marge les violences homosexuelles, les victimes masculines et les agresseurs féminins. Or, ce paradigme, loin de soutenir les luttes contre la violence envers les femmes, possède des effets politiques insidieux de renforcement des dominations. En effet, le discours focalisé sur la violence envers les femmes tend à priver ces dernières de leur agentivité politique en les cantonnant à des rôles de victimes dont le corps est à protéger.
Not file

Dates and versions

halshs-00780015 , version 1 (22-01-2013)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00780015 , version 1

Cite

Julie Mazaleigue-Labaste. Viols et genres. Fonctions du droit et des procédures judiciaires dans la construction et la déconstruction des paradigmes de l'épistémologie du genre. Jurisprudence. revue critique, 2011, 2, pp.229-246. ⟨halshs-00780015⟩
203 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More