La musique dans la rue : Giulio Cesare Croce à Bologne, 1550-1609 - Archive ouverte HAL Access content directly
Book Sections Year : 2008

La musique dans la rue : Giulio Cesare Croce à Bologne, 1550-1609

Abstract

Ce travail s'inscrit dans la perspective des recherches déjà conduites (dans Art vocal, art de gouverner) sur les manifestations sonores dans la ville italienne de la Renaissance et l'urbanité du son. Il innove cependant en déplaçant le point de vue : ce n'est plus en effet l'exercice sonore et musical du pouvoir qu'il étudie, mais l'appropriation sonore d'un espace (la ville) par des acteurs qui sont sans rapport avec les autorités civiles et religieuses. C'est donc la figure du cantimbanco, le chanteur de rue, qui est ici privilégiée : à travers l'exemple du bolonais Giulio Cesare Croce, actif dans la seconde moitié du XVIe siècle, cet article analyse les fonctions sociales de cette pratique musicale et urbaine qui montrent que la culture urbaine des classes populaires de la Renaissance est fondamentalement sinon musicale, du moins sonore. Le chanteur de rue apparaît alors comme un conservateur du monde sonore urbain (qui note et enregistre les bruits de la ville) et comme un porte-parole des classes sociales auxquelles il s'adresse et dont il tire son inspiration. C'est un pivot de la société urbaine qui utilise le son et la musique comme des outils de connaissance et de description du monde dont il se réclame.
Not file

Dates and versions

halshs-00977371 , version 1 (11-04-2014)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00977371 , version 1

Cite

Florence Alazard. La musique dans la rue : Giulio Cesare Croce à Bologne, 1550-1609. Laure Gauthier et Mélanie Traversier. Mélodies urbaines. La musique dans les villes d'Europe, XVIe-XIXe siècles, Paris, Presses Universitaires Paris-Sorbonne, pp.163-176, 2008, Musiques-écritures. Série Études, 978-2-84050-563-1. ⟨halshs-00977371⟩
85 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More