Ni ville, ni suburb : le retour des garden cities en Grande Bretagne - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Socio-anthropologie Year : 2015

Ni ville, ni suburb : le retour des garden cities en Grande Bretagne

(1, 2)
1
2

Abstract

Largement médiatisée depuis le début des années 1990, la crise du logement à laquelle est confrontée la Grande-Bretagne connait aujourd’hui une aggravation de la situation. En mars 2012, soit deux ans après son accession au pouvoir, le premier ministre David Cameron appelait de ses vœux la construction de nouvelles garden cities, présentées comme une solution à la crise. Cet article interroge les raisons qui motivent les conservateurs à mobiliser actuellement un précédent vieux d’un siècle. Il cherche à expliquer pourquoi, a contrario de bon nombre de projets visant à proposer des cadres de vie alternatifs, celui-ci soit à l’initiative non pas des populations mais d’un gouvernement qui, ironie du sort, s’appuie sur un modèle porté par une association: celle que Ebenezer Howard, père des garden cities, fondait en 1899 pour promouvoir et mettre en œuvre son modèle.
Not file

Dates and versions

halshs-01273845 , version 1 (14-02-2016)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01273845 , version 1

Cite

Stéphane Sadoux. Ni ville, ni suburb : le retour des garden cities en Grande Bretagne. Socio-anthropologie, 2015, 32. ⟨halshs-01273845⟩

Collections

UGA C-C AE-CC
126 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More