Collecting, interpreting and teaching writing. Linguistic analyses of pupils’ written work - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Repères : Recherches en didactique du français langue maternelle Year : 2018

Collecting, interpreting and teaching writing. Linguistic analyses of pupils’ written work

Collecter, interpréter, enseigner l'écriture

(1) , (2, 3)
1
2
3

Abstract

The didactics of writing has changed profoundly over the last thirty years, due to the combined contributions of cognitive psychology, the linguistics of writing and the didactics of writing production. Linguistic paradigms have renewed the analysis of written productions in their textual dimensions, and in particular: i) the problems of thematic (dis)continuity and textual and generic cohesion; ii) the procedures of enunciative coherence, in relation to the referent and the context of writing. At the didactic level, the work carried out around the evaluation of students’ writings and the revision of texts shifted the focus from the study of orthographic and morphosyntactic norms to that of the semantic, enunciative and discursive components of texts. This issue of Repères is part of these perspectives and opens up to research with new dimensions for the analysis of student writings, in a dynamic of writing that always includes the process of putting into words (or sentences), but also describes, more broadly, the phenomena of putting into text, in order to understand the relationships between the production of forms and the production of meaning. The various contributions thus seek to analyse the entire writing process, and not just its result. They each show how novice writers manage to make the language system work through the movements of their writing.
La didactique de l’écriture a profondément évolué ces trente dernières années, du fait des apports conjoints de la psychologie cognitive, de la linguistique de l’écrit et de la didactique de la production d’écrits. Les paradigmes linguistiques ont renouvelé l’analyse des productions écrites dans leurs dimensions textuelles, et notamment : i) les problèmes de (dis)continuité thématique et de cohésion textuelle et générique ; ii) les procédures de cohérence énonciative, dans le rapport au référent et au contexte de l’écriture. Au plan didactique, le travail réalisé autour de l’évaluation des écrits des élèves puis de la révision des textes a déplacé le regard de l’étude des normes orthographiques et morphosyntaxiques à celle des composantes sémantiques, énonciatives et discursives des textes. Le présent numéro de Repères s’inscrit dans ces perspectives et s’ouvre à des recherches présentant de nouvelles dimensions pour l’analyse des écrits d’élèves, dans une dynamique de la scription qui comprend toujours le processus de mise en mots (ou en phrases), mais décrit aussi, plus largement, les phénomènes de mise en texte, afin de comprendre les relations entre production de formes et production de sens. Les différentes contributions s’attachent ainsi à analyser l’ensemble du processus d’écriture, et pas seulement son résultat. Elles montrent chacune comment les scripteurs novices parviennent à faire fonctionner le système de la langue à travers les mouvements de leur écriture.
Not file

Dates and versions

halshs-01964882 , version 1 (24-12-2018)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01964882 , version 1

Cite

Claire Doquet, Jacques David. Collecter, interpréter, enseigner l'écriture. Repères : Recherches en didactique du français langue maternelle, 2018, Collecter, interpréter, enseigner l’écriture, 57, https://journals.openedition.org/reperes/1444. ⟨halshs-01964882⟩
60 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More