Subaltern urbanization in India - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles L'Information géographique Year : 2021

Subaltern urbanization in India

L'urbanisation subalterne en Inde

(1, 2) , (3) , (4)
1
2
3
4

Abstract

In India, where a tenth of the world's urban dwellers lives, the urbanisation is not limited to the expansion of very large metropolises such as Mumbai, Delhi, or Bengaluru. Cities with less than 100,000 inhabitants account for 40% of the urban population. Often forgotten, invisible, and neglected by urban policies, these small urban settlements, whose number is constantly growing as localities diversify, are a major characteristic of the territorial transition taking place in India. We put forward the notion of subaltern urbanisation to designate the in-situ character of the urban shifts in a context of structurally weak residential migration towards large cities. Based on a synthesis of about 20 small towns’ ethnographies, we argue for different urban configurations that can be synthesized into 4 types: influenced cities, micropolis, market towns, and ordinary localities. Exchanges between these localities, their linkages with their hinterland, and their insertion in globalised value chains contribute to the formation of new extended urban territories. These urban halos structure a horizontal urbanisation which must be seen as an opportunity in the context of general uncertainty and saturation of metropolises.
En Inde où vit un dixième des citadins de notre planète, l’urbanisation n’est pas limitée à l’expansion de très grandes métropoles comme Mumbai, Delhi ou Bengaluru. Les villes de moins de 100 000 habitants regroupent quarante pour cent des urbains. Souvent oubliées, invisibles et négligées par les politiques urbaines, ces petites villes dont le nombre n’a de cesse de croître au fur et à mesure que les localités se diversifient constituent une caractéristique majeure de la transition territoriale qui s’opère en Inde. Nous proposons la notion d’urbanisation subalterne pour désigner ce caractère in situ des mutations urbaines dans un contexte de faiblesse structurelle des migrations résidentielles vers les grandes villes. Fondée sur une synthèse d’une vingtaine d’études de ces petites localités, nous mettons en évidence différentes configurations urbaines que l’on peut synthétiser en 4 types : les villes sous influences, les micropolis, les bourgs marchands et les localités ordinaires. Les échanges entre ces localités comme les liens avec leur arrière-pays ainsi que leur insertion dans des chaînes de valeur globalisées composent de nouveaux territoires urbains étendus. Ces halos urbains structurent une urbanisation horizontale qui doit être envisagée comme une opportunité dans le contexte grandissant d’incertitude générale et de saturation des métropoles.
Fichier principal
Vignette du fichier
03_Zerah-ET-26032021-MHZ & ED.pdf (3.24 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

halshs-03259615 , version 1 (20-12-2021)

Identifiers

Cite

Marie-Hélène Zérah, Eric Denis, Partha Mukhopadhyay. L'urbanisation subalterne en Inde. L'Information géographique, 2021, Quoi de neuf en géographie urbaine (3)?, 85 (2), pp.37-61. ⟨halshs-03259615⟩
116 View
18 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More