Stéréotypes de genre : analyse verbale et comportementale dans le contexte de la manipulation de jouets au cours d'interactions entre parents et enfants de trois ans - HAL-SHS - Sciences de l'Homme et de la Société Access content directly
Theses Year : 2021

Gender stereotypes : verbal and behavioural analysis in the context of toy handling during interactions between parents and three-year-olds

Stéréotypes de genre : analyse verbale et comportementale dans le contexte de la manipulation de jouets au cours d'interactions entre parents et enfants de trois ans

Abstract

Gender representations change according to places and times. The very concept of gender is evolving and being debated. Like any form of categorization, gender stereotypes tend to lock us into a necessarily reductive representation since the individual is by nature singular. But it is also through stereotypes that our gender identity is built. Play is a major vector of socialization in childhood, it appeared to us an experimental situation of choice to "test" the behavior of parents and children with regard to gender stereotypes. Our study focused on observing play interactions between parents and their three-year-olds children. Three toys were offered to them: a stereotypical female toy, a stereotypical male toy and a toy considered as neutral. The originality of our study is based on a joint analysis of the verbal content of interactions and handling of toys, associated with a toy categorization test and parental questionnaires. The results of this research show that parents have moved more towards the neutral toy compared to children, and that fathers have manipulated it more than mothers. It is likely that the particularly significant context of awareness of the threats that stereotypes can represent explains the parental incentives observed. Children nevertheless preferentially oriented themselves towards the stereotypical toy of their sex, handling little the neutral toy, and boys made more stereotypical choices than girls in the first intention of play, as has already been observed. The lexicometric analysis associated with the handling of toys reveals that the manipulation of the stereotypical male toy, the fire station, was less systematically accompanied by verbal productions, compared to the dollhouse. This result naturally leads us to question the role that early gendered socialization plays in the subsequent development of differentiated skills.
Les représentations culturelles associées au féminin et au masculin changent suivant les lieux et les époques. Le concept même de genre évolue et fait débat. Comme toute forme de catégorisation, les stéréotypes de genre tendent à nous enfermer dans une représentation forcément réductrice puisque l’individu est par nature singulier. Mais c’est également à travers les stéréotypes que se construit notre identité de genre. Le jeu est un vecteur majeur de la socialisation dans l’enfance, il nous est apparu une situation expérimentale de choix pour mettre « à l’épreuve » le comportement des parents et des enfants à l’égard des stéréotypes de genre. Notre étude est centrée sur l’observation d’interactions de jeu entre les parents et leurs enfants de trois ans. Trois jouets leur ont été proposés : un jouet stéréotypé féminin, un jouet stéréotypé masculin et un jouet considéré comme mixte. L’originalité de notre étude repose sur une analyse conjointe du contenu verbal des interactions et de la manipulation des jouets, associée à un test de catégorisation des jouets et à des questionnaires parentaux. Les résultats de cette recherche montrent que les parent se sont davantage orientés vers le jouet neutre par rapport aux enfants et que les pères l’ont davantage manipulé que que les mères. Il est probable que le contexte particulièrement prégnant de sensibilisation aux menaces que peuvent représenter les stéréotypes explique les incitations parentales observées. Les enfants se sont néanmoins orientés préférentiellement vers le jouet stéréotypique de leur sexe, manipulant peu le jouet neutre, et les garçons ont opéré des choix plus stéréotypés que les filles en première intention de jeu, comme cela a déjà été observé. L’analyse lexicométrique associée à la manipulation des jouets révèle, quant à elle, que la manipulation du jouet stéréotypé masculin, le garage de pompiers, s’accompagnait moins systématiquement de productions verbales, par rapport à la maison de poupées. Ce résultat nous amène naturellement à nous interroger sur le rôle que joue la socialisation genrée précoce dans le développement ultérieur d’habiletés différenciées.
Fichier principal
Vignette du fichier
BARDET_2021_diffusion.pdf (3.09 Mo) Télécharger le fichier
Origin Version validated by the jury (STAR)

Dates and versions

tel-03617469 , version 1 (12-04-2022)

Identifiers

  • HAL Id : tel-03617469 , version 1

Cite

Julie Bardet. Stéréotypes de genre : analyse verbale et comportementale dans le contexte de la manipulation de jouets au cours d'interactions entre parents et enfants de trois ans. Linguistique. Université Grenoble Alpes [2020-..], 2021. Français. ⟨NNT : 2021GRALL024⟩. ⟨tel-03617469⟩

Collections

UGA STAR LIDILEM
516 View
2190 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More