Accès au traitement du sida au Burkina Faso : les hommes vulnérables ? - HAL-SHS - Sciences de l'Homme et de la Société Access content directly
Journal Articles Science et technique Year : 2008

Accès au traitement du sida au Burkina Faso : les hommes vulnérables ?

Abstract

This anthropological research conducted in Burkina Faso shows the difficulties encountered by many men when telling others of their seropositivity and when attending health care facilities for PLWH. The social context of these difficulties is analyzed by studying the values attached to masculinity in the Moose culture.
The data were collected through semi-structured individual interviews, direct observation and group interviews between 2003 and 2007. After transcription, these data were processed by means of content analysis.
Masculinity, closely related to the social status of the zaksoba (head of household), is considered in terms of men's capacity. It is conditioned by the social recognition of physical, material and moral aptitudes and responsibilities. This helps to better understand men's attitudes when they conceal problems relating to their HIV infection. They experience their inability to preserve their social image and their dominant position as shame and unworthiness.
The difficulties many men have in socially accepting their seropositivity, and their vulnerability in terms of access to health care and treatments, are mainly induced by cultural values related to masculinity, which the men defend and emphasize.
Cette recherche anthropologique menée au Burkina Faso montre les difficultés de nombreux hommes à dire à autrui leur séropositivité et à fréquenter les lieux de soins des PvVIH. Les conditions sociales de ces difficultés sont analysées à travers les valeurs attachées à la masculinité chez les moose.
Entretiens semi-structurés, observation directe et entretiens de groupe ont permis le recueil des données de 2003 à 2007. Ces données transcrites ont été traitées par analyse de contenu.
La masculinité, étroitement liée au statut social de zaksoba (chef de famille), se décline en termes de capacité des hommes. Elle est conditionnée par la reconnaissance sociale d'aptitudes et de responsabilités physiques, matérielles et morales. Elle permet de mieux comprendre l'attitude des hommes consistant à taire leurs problèmes relatifs à l'infection à VIH. Ne pas pouvoir préserver leur image sociale d'homme mais aussi leur position dominante se décline pour eux en termes de honte et d'indignité.
Les difficultés de nombreux hommes à assumer socialement leur séropositivité et leur vulnérabilité dans l'accès aux soins et aux traitements sont donc en grande partie induites par les valeurs culturelles relatives à la masculinité que les hommes défendent et valorisent habituellement.
Fichier principal
Vignette du fichier
Bila2008.pdf (52.15 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Explicit agreement for this submission
Loading...

Dates and versions

halshs-00379287 , version 1 (28-04-2009)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00379287 , version 1

Cite

Blandine Bila, Marc Egrot. Accès au traitement du sida au Burkina Faso : les hommes vulnérables ?. Science et technique, 2008, Série Sciences de la Santé (Spécial hors série n° 1, Sida, santé publique et sciences sociales : 20 ans d'épidémie et de recherc), pp.85-92. ⟨halshs-00379287⟩
474 View
577 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More