Labour market status, transitions and gender: a European perspective - HAL-SHS - Sciences de l'Homme et de la Société Access content directly
Preprints, Working Papers, ... Year : 2010

Labour market status, transitions and gender: a European perspective

Abstract

This article analyses the determinants of labour market statuses (choice between part time employment, full time employment, and non employment) and yearly transitions between non employment and employment in Europe, using cross sectional 2006 EU-SILC database. The results show a strong positive effect of initial education level on full time employment integration and on the probability to find a job when initially in non employment. Gender and family variables also exert a strong influence on labour market statuses and mobility: being a woman, and even more a mother of a young child, increases the probability to be in non employment, or in part time employment, and also to experience a bad transition. In terms of policies, the article shows that the use of childcare has a positive impact on parents'employment and transitions. Finally, the heterogeneity inside the EU appears high, with significant country effects on both statuses and flows.
L'article analyse les choix d'activité (emploi à temps plein, emploi à temps partiel, non emploi) et les transitions (non emploi-emploi) sur le marché du travail en Europe, à partir de l'enquête européenne EU-SILC (base transversale 2006), disponible pour 27 pays. Il se fonde sur une perspective croisant analyses de flux du marché du travail, marchés transitionnels et perspective de genre, présentée dans une première section. Sur la base de statistiques descriptives puis de régressions logistiques, l'article montre l'effet des facteurs individuels sur les choix d'activité et la qualité des transitions, ainsi que le rôle des modèles nationaux. Outre les caractéristiques individuelles usuelles (âge, sexe, nationalité, niveau d'éducation), l'analyse inclut des variables concernant la situation familiale (vie en couple, présence de jeunes enfants) et le recours aux modes de garde. Pour l'ensemble de l'Union Européenne, les résultats attestent l'effet favorable du niveau d'éducation sur l'insertion dans l'emploi à temps plein et le maintien en emploi (ou la probabilité de retrouver un emploi à partir du non emploi). Etre une femme, a fortiori avec un enfant de trois ans ou moins, augmente la probabilité d'être en non emploi, ou à temps partiel, et celle de connaître une transition défavorable, tandis que les pères de jeunes enfants sont au contraire plus intégrés dans l'emploi. Pour les parents, le recours à la garde d'enfant joue favorablement sur l'insertion dans l'emploi et les transitions. Enfin, les différenciations internes à l'Union Européenne apparaissent fortes, le pays de résidence constituant un déterminant significatif de la situation sur le marché du travail et des transitions.
Fichier principal
Vignette du fichier
transitions_gender_CE_MGL.pdf (272.93 Ko) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

halshs-00484577 , version 1 (18-05-2010)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00484577 , version 1

Cite

Mathilde Guergoat-Larivière, Christine Erhel. Labour market status, transitions and gender: a European perspective. 2010. ⟨halshs-00484577⟩
127 View
254 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More