La voie étroite du « facteur 4 » dans le secteur des transports : quelles politiques publiques, pour quelles mobilités ? - HAL-SHS - Sciences de l'Homme et de la Société Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue RTS. Recherche, transports, sécurité Année : 2011

La voie étroite du « facteur 4 » dans le secteur des transports : quelles politiques publiques, pour quelles mobilités ?

Résumé

Today, numerous works conclude that transport seems to be completely coupled to economic and export/import growth. Therefore, as a direct consequence of economic development transport sits today as one of the major final energy consumers and one of the most important sources of carbon dioxide emissions. Consequently, this situation of continuous increase in transport clearly poses an environmental problem. In this paper we propose to asses a certain number of possible solutions through scenario building in a backcasting manner using the TILT (Transport Issues in the Long Term) model. In particular, we evaluate three different scenarios that address how technology and different public policies can contribute towards a sharp reduction in CO2 emissions. Each scenario allows a quick comprehension of the types of results that can be obtained through different policy mixes. In sum, realistic technological hypothesis show that a 50% reduction in emissions, from the 2000 level, is a clear possibility, and that the remaining 25 % reduction in emissions is possible through different types of policy mixes.
Afin de limiter les impacts du changement climatique sur la planète, les experts du Groupe Intergouvernemental d'experts sur l'Evolution du Climat (GIEC) préconisent une division par deux des émissions mondiales de gaz à effet de serre à l'horizon 2050. Cet objectif impose une division par quatre (i.e. facteur 4) des émissions de gaz à effet de serre des pays industrialisés comme la France. Le secteur des transports peut-il se plier à cette exigence ? A l'aide du modèle TILT (Transport Issues in the Long Term), centré sur les relations macroéconomiques et microéconomiques du système de transport, ce papier recherche les conditions à réunir pour que soit atteint, en France, le « facteur 4 ». Si les progrès techniques annoncés par les ingénieurs sont au rendez-vous, nous pouvons atteindre un facteur 2. L'autre moitié du chemin doit donc être réalisée par une modification des comportements des individus et des entreprises. Trois familles de scénarios sont proposées pour en illustrer le contenu de ces évolutions. Elles montrent que les estimations de trafic et d'émissions ne disent pas tout. Pour donner un contenu concret aux scénarios, il est nécessaire de cerner précisément les politiques publiques capables de conduire aux inflexions souhaitées et les changements de comportements qu'elles appellent.
Fichier principal
Vignette du fichier
PapierRTSHGLR.pdf (220.53 Ko) Télécharger le fichier
Origine Fichiers produits par l'(les) auteur(s)
Loading...

Dates et versions

halshs-00573957 , version 1 (06-03-2011)

Identifiants

Citer

Hector G. Lopez-Ruiz, Yves Crozet. La voie étroite du « facteur 4 » dans le secteur des transports : quelles politiques publiques, pour quelles mobilités ?. RTS. Recherche, transports, sécurité, 2011, 27, pp.54-73. ⟨10.1007/s13547-010-0005-x⟩. ⟨halshs-00573957⟩
193 Consultations
435 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More