Frères slaves ou éléments non fiables ? - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Cahiers du CEFRES Year : 2012

Frères slaves ou éléments non fiables ?

(1, 2)
1
2

Abstract

Les régions frontalières vidées après la Deuxième Guerre mondiale de leurs habitants allemands ont été repeuplées par des centaines de milliers de Tchèques venus de l'intérieur du pays mais aussi par des dizaines de milliers de Tchèques et de Slovaques descendants d'émigrés qui s'étaient installés, le plus souvent au XIXe siècle, en Ukraine, Roumanie, Yougoslavie et autres. L'organisation de cette réémigration était portée par des arguments économiques, démographiques et idéologiques. Les réémigrants étaient accueillis et considérés comme patriotes authentiques susceptibles de participer au relèvement économique et au renforcement du caractère slave de ces régions. Leur intégration, néanmoins, posait problème. Certains d'entre eux ne parlaient pas tchèque et s'étaient intégrés dans les sociétés locales allemandes (pour ceux venus de Vienne, ou de Haute-Silésie). D'autres, les Tchèques de Volhynie, originellement considérés comme des propagateurs potentiels de l'idéologie communiste, se révèlent être ses grands opposants. L'étude analyse la façon dont ces réémigrants font face à leur nouveau milieu et à leur propre identié et les différentes loyautés dont ils font preuve avant et après 1948.
Fichier principal
Vignette du fichier
Spurny_2012_Freres_slaves.pdf (527.58 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Explicit agreement for this submission

Dates and versions

halshs-00707391 , version 1 (20-06-2012)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00707391 , version 1

Cite

Matěj Spurný. Frères slaves ou éléments non fiables ? : Les réémigrants dans la Tchécoslovaquie d'après-guerre (1945-1955). Cahiers du CEFRES, 2012, 32, pp.15-57. ⟨halshs-00707391⟩

Collections

CEFRES
104 View
87 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More