Populations autochtones et brevetabilité du vivant - Archive ouverte HAL Access content directly
Book Sections Year : 2009

Populations autochtones et brevetabilité du vivant

(1)
1

Abstract

Il ne s'agira pas, dans le cadre de cette intervention, de présenter, de façon technique, le droit de la brevetabilité du vivant dans ses rapports avec les populations autochtones. Cette question sera bien évidemment abordée, mais non pas pour elle-même, seulement en tant que point de départ d'une réflexion plus globale. Il s'agira, en effet, de tenter de faire un pas de côté; de porter sur le sujet un regard pluriel, autre que strictement juridique; de mettre en évidence les enjeux, aussi bien symboliques que réels, aussi bien anthropologiques que juridiques, de la rencontre des populations autochtones avec la brevetabilité du vivant, et ce par-delà la traditionnelle antienne du choc des cultures ou des civilisations. Il est probablement plus fécond et intéressant d'analyser cette rencontre, récente, parfois brutale, comme étant un apprentissage des mondes, apprentissage qui aurait dû avoir lieu voici plusieurs siècles, notamment lors de la colonisation du monde par l'Europe.
Not file

Dates and versions

halshs-02279404 , version 1 (05-09-2019)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-02279404 , version 1

Cite

Albane Geslin. Populations autochtones et brevetabilité du vivant : la tentation de Perséphone. Estelle Brosset. Le droit international et européen du vivant : quel rôle pour les acteurs privés ?, La documentation française, pp.139-157, 2009, Monde européen et international, 978-2-11-007896-4. ⟨halshs-02279404⟩

Collections

UGA CESICE
16 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More