La mise en œuvre du plan « Sport, Santé, Bien-être » en région. Un processus d’ajustements continus - HAL-SHS - Sciences de l'Homme et de la Société Access content directly
Journal Articles Santé Publique Year : 2019

Implementing regional “Sport, health and well-being” plans. A process of continuous adjustments

La mise en œuvre du plan « Sport, Santé, Bien-être » en région. Un processus d’ajustements continus

Abstract

Introduction: The regional health agencies (ARS) and the regional Directorates for Youth, Sports and social cohesion (DRJSCS) must collaborate to define, together, the modalities for the implementation of the “Sport, Health and Wellness” plan. Then based on these modalities the actors “providers of physical and sporting activities, (APS)” acting as close to the population (local authorities and their groupings, schools, health, Medical-social, health-sector associations, sports, professionals, etc.) are invited to mobilize themselves to concretely deploy the aims of this plan. Method: Based on a perspective of sociology of public action, the survey was built on an approach that helped to identify the different actors and their stance. 90 semi-directive interviews were conducted with the public and private actors involved in the implementation of this plan. This corpus was amended by a collection of sources targeted at the case studied and by a treatment of the literature in order to reinforce the results. Results: Through the implementation of this plan, the central State promotes collaboration between public and private actors in different sectors. The plurality of interests at hand explains that the articulation of their ways of seeing and doing things remains a particularly complex operation.
Introduction : Les Agences Régionales de Santé (ARS) et les Directions Régionales de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale (DRJSCS) doivent collaborer afin de définir, ensemble, les modalités de mise en œuvre du plan « Sport, Santé, Bien-Être ». C’est, ensuite, à partir de celles-ci qu’elles invitent les acteurs « offreurs d’activités physiques et sportives, (APS) » agissant au plus près de la population (les collectivités territoriales et leurs groupements, les établissements scolaires, de santé, médico-sociaux, les associations du secteur sanitaire, sportif, les professionnels, etc.) à se mobiliser pour concrètement déployer les finalités de ce plan. Méthode : Adossée à une perspective de sociologie de l’action publique, l’enquête a été construite sur une démarche qui a permis de cerner les jeux d’acteurs et leurs discours. Quatre-vingt-dix entretiens semi-directifs ont été menés avec les acteurs publics et privés impliqués dans la mise en œuvre de ce plan, en région Nouvelle-Aquitaine. Ce corpus a été amendé par un recueil de sources ciblées sur le cas étudié et par un traitement de la littérature afin de conforter les résultats. Résultats : À travers la mise en œuvre de ce plan, l’État central encourage la collaboration entre acteurs publics et privés de différents secteurs. La pluralité des intérêts en présence explique que l’articulation de leurs manières de voir et de faire demeure une opération particulièrement complexe.
No file

Dates and versions

halshs-02442663 , version 1 (16-01-2020)

Identifiers

Cite

Frédéric Illivi, Marina Honta. La mise en œuvre du plan « Sport, Santé, Bien-être » en région. Un processus d’ajustements continus. Santé Publique, 2019, 31 (4), pp.475-484. ⟨10.3917/spub.194.0475⟩. ⟨halshs-02442663⟩
119 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More