Des consécrations sous conditions. Trois cas d’écrivaines africaines contemporaines. Ken Bugul, Calixthe Beyala, Fatou Diome - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Regards Sociologiques Year : 2009

Des consécrations sous conditions. Trois cas d’écrivaines africaines contemporaines. Ken Bugul, Calixthe Beyala, Fatou Diome

(1)
1

Abstract

La consécration apparente de Ken Bugul, Calixthe Beyala et Fatou Diome, toutes trois inscrites dans l’actuel canon de littérature africaine féminine francophone, semble motiver une réponse positive à l’une des questions théoriques majeures posées par les postcolonial studies : « Can the Subaltern speak ? ». A travers une approche sociologique, cet article vise cependant à nuancer celle-ci, en s’attardant sur les conditions sociales et éditoriales de ces accès précipités à la notoriété littéraire. En distinguant dans chaque cas entre identification assignée, présentation de soi assumée, et appartenance sociale, il pointe des effets d’accélération - qui s’ajoutent à ceux, plus généraux, du système médiatico-publicitaire sur le champ littéraire -, puis des effets d’enfermement paradoxal, au vu des options qui s’offrent à ces écrivaines lors de leurs publications successives. Étudier les conditions de la consécration symbolique pour celles qui en sont a priori privées en raison de difficultés objectives d’accès à l’éducation et à la culture en français, obligerait ainsi à analyser aussi les paramètres qui conditionnent la reconnaissance une fois obtenue.
Not file

Dates and versions

halshs-03125554 , version 1 (29-01-2021)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-03125554 , version 1

Cite

Claire Ducournau. Des consécrations sous conditions. Trois cas d’écrivaines africaines contemporaines. Ken Bugul, Calixthe Beyala, Fatou Diome. Regards Sociologiques, 2009, 37-38, pp.149-163. ⟨halshs-03125554⟩
64 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More