Organising the disconnection? Intense work and articulation of times and spaces in the design activities of an automotive company - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Temporalités : revue de sciences sociales et humaines Year : 2020

Organising the disconnection? Intense work and articulation of times and spaces in the design activities of an automotive company

Organiser la déconnexion ? Travail intense et articulation des temps et des espaces dans les activités de conception d’un groupe automobile

(1, 2, 3) , (4) , (5)
1
2
3
4
5

Abstract

Companies’ top management and trade union organisations are thinking about what actions should be developed to limit hyper-connection. Awareness-raising and best practice charters or, more radically, cutting off servers at the end of the day are frequent responses without always being convincing. The article is based on an exploratory study focused on the research and development activities of an automotive group. Engineers, and sometimes technicians, deal with projects on a global scale and are connected to contacts spread over on several time zones. The article shows that the issue of disconnection cannot be addressed without bearing in mind the high standards of work intensity that are prevalent in these activities and internalised by employees. It also underlines their needs, in such circumstances, to be free to choose how to use their ICT equipment. In this way, they are able to ease the constraints on their professional life and maintain a balance with their personal life. Hence, solutions must be sought in terms of work organisation or equipment ergonomics.
De nombreuses directions d’entreprises et organisations syndicales réfléchissent aux actions à élaborer pour limiter la sur-connexion. Des chartes de sensibilisation et de bonnes pratiques ou, plus radicalement, la coupure des serveurs en fin de journée sont des réponses fréquentes sans se montrer toujours convaincantes. L’article s’appuie sur une étude exploratoire consacrée aux activités de conception d’un groupe de l’automobile. Les ingénieurs, voire les techniciens, travaillent sur des projets directement à l’échelle mondiale et sont en connexion avec des interlocuteurs répartis sur plusieurs fuseaux horaires. L’article montre que la question de la déconnexion ne peut pas être traitée sans avoir à l’esprit les normes de travail intense dominantes dans ces activités et intériorisées par les salariés concernés. Il souligne également leur besoin, dans ces conditions, de disposer librement de leurs outils pour desserrer les contraintes pesant sur leur travail et son articulation avec leur vie personnelle. Des solutions sont à chercher du côté de l’organisation du travail ou de l’ergonomie des outils
Fichier principal
Vignette du fichier
Greenan_Sardas_Ughetto_2021.pdf (343.96 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

halshs-03145158 , version 1 (18-02-2021)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives - CC BY 4.0

Identifiers

Cite

Nathalie Greenan, Jean-Claude Sardas, Pascal Ughetto. Organiser la déconnexion ? Travail intense et articulation des temps et des espaces dans les activités de conception d’un groupe automobile. Temporalités : revue de sciences sociales et humaines, 2020, 31-32, ⟨10.4000/temporalites.7601⟩. ⟨halshs-03145158⟩
162 View
139 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More