Comment conduire un projet de prévention primaire des RPS ? Les enseignements d’un projet déployé dans une pharmacie à usage intérieur d’un hôpital public - HAL-SHS - Sciences de l'Homme et de la Société Access content directly
Journal Articles @GRH Year : 2022

Comment conduire un projet de prévention primaire des RPS ? Les enseignements d’un projet déployé dans une pharmacie à usage intérieur d’un hôpital public

Abstract

Given the high exposure of personnel to psychosocial risks (PSR) factors, hospitals are encouraged to deploy prevention projects. However, the steps taken are considered unsatisfactory given that they are part of individual and non-organizational approaches. They are mainly at the secondary (training of individuals to help them cope with the risks) and tertiary (medical or psychological support for people who are at risk) levels and not at the primary level (identification and treatment of organizational factors generating risks). The latter is considered to be the most effective but also the most complex to decline because it involves calling into question the organization of work. Faced with this problem, the literature overflows with lists of good practices falling within the primary level of prevention, but it remains relatively silent on the concrete methods which make it possible to enforce them operationally. It is with the aim of producing knowledge on the "how to" that we analyzed the deployment of a project for prevention of PSR carried out in a pharmacy for interior use of a public hospital in France. By adopting a research-intervention approach, we analyzed the 15 preventive actions proposed by the expression group as well as the support measures adopted by the intervenor to allow the group to take a step back and undertake an in-depth analysis of the work organization.
Compte tenu de la forte exposition des personnels aux facteurs de RPS, les hôpitaux sont encouragés à déployer des projets de prévention. Cependant, les démarches entreprises sont jugées insatisfaisantes compte tenu du fait qu’elles s’inscrivent dans des approches individuelles et non organisationnelles. Elles relèvent essentiellement des niveaux secondaires (formation des individus pour les aider à faire face aux risques) et tertiaires (soutien médical ou psychologique des personnes victimes d’un risque) et non du niveau primaire (identification et traitement des facteurs organisationnels générateurs de risques). Ce dernier est considéré comme étant le plus efficace mais également le plus complexe à décliner car il suppose de remettre en cause l’organisation du travail. Face à cette problématique, la littérature déborde de listes de bonnes pratiques s’inscrivant dans le niveau primaire de prévention mais elle reste relativement muette sur les modalités concrètes qui permettent de les décliner opérationnellement. C’est dans l’objectif de produire des connaissances sur le « comment faire » que nous avons analysé le déploiement d’un projet de prévention des RPS conduit au sein d’une pharmacie à usage intérieur (PUI) d’un centre hospitalier public en France. En adoptant une démarche de recherche-intervention, nous avons analysé les 15 actions de prévention proposées par le groupe de travail ainsi que les mesures d’accompagnement adoptées par l’intervenant pour permettre au groupe de prendre du recul et engager une analyse approfondie du travail.
Embargoed file
Embargoed file
0 10 1
Year Month Jours
Avant la publication

Dates and versions

halshs-03213178 , version 1 (03-04-2023)

Identifiers

Cite

Christophe Baret, Sandra Durand. Comment conduire un projet de prévention primaire des RPS ? Les enseignements d’un projet déployé dans une pharmacie à usage intérieur d’un hôpital public. @GRH, 2022, 1 (42), pp.59-81. ⟨10.3917/grh.042.0003⟩. ⟨halshs-03213178⟩
127 View
6 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More