Optimizing intermodal commuting by way of detours and breaks: Evidence of micromobility users in France - HAL-SHS - Sciences de l'Homme et de la Société Access content directly
Preprints, Working Papers, ... Year : 2023

Optimizing intermodal commuting by way of detours and breaks: Evidence of micromobility users in France

Optimisation des déplacements pendulaires à l'aide de détours et de pauses. Investigation des usagers combinant les micro-mobilités et les transports en commun, en France

Abstract

The intermodal use of micromobility alternatives in combination with the transit network significantly expands station catchment areas. However, the determination of station neighborhood sizes often reveals a subset of users surpassing the measured distance threshold, prompting the question of why these intermodal passengers travel longer distances. This scientific article aims to gain a comprehensive understanding of the distances covered and itinerary choices made by micromobility users, in order to provide relevant urban planning recommendations. This research builds upon emerging scientific literature that emphasizes the adoption of detours and breaks by intermodal passengers to optimize their journeys, thereby reversing the negative perception associated with longer distances and waiting times. Given the complexity of intermodal travel, this investigation examines the interrelationships among detours, breaks, and spatial and temporal optimization strategies. Detours are classified based on typology and geometric forms, termed as "Escaping Transit Voronoi Station" (E-TVS), while breaks, indicated by waiting times, are analyzed in terms of activities conducted during the modal chain. The investigation employs both objective approaches, utilizing a questionnaire for geocoding trips, and perception-based approaches, through go-along interviews to capture individuals' perspectives. The key findings from the geostatistical analysis reveal that micromobility users are willing to travel an additional two kilometers or ten minutes during access or egress to avoid transfers, thereby extending the catchment area to 6 kilometers, representing a 125% larger coverage compared to trips without detours. The implementation of detours by micromobility, which are 6 to 8 times longer, allows for considerable average time savings of 19% and kilometric distance savings of 3%, primarily made to avoid public transport transfers. Furthermore, breaks during the intermodal journey provide an opportunity for daily shopping activities in station neighborhoods, optimizing the overall modal chain. Remarkably, 95% of the analyzed intermodal trips exhibit temporal and/or spatial optimization. These findings underscore the potential of designing a public transportation system that combines efficiency with well-spaced stops and local accessibility, reconciling the performance-adherence dilemma and fostering transitoriented development areas.
L'usage de la micro-mobilité en intermodalité avec le réseau de transports en commun étend considérablement les quartiers de gare. Cependant, l'examen des aires d'influences des stations de transports en commun révèle qu'un sous-ensemble de voyageurs intermodaux dépasse la distance mesurée. Ce constat nous amène à nous interroger sur les raisons expliquant en partie la portée plus importante de ces utilisateurs. Cet article scientifique vise à obtenir une compréhension géographique des distances parcourues et des choix d'itinéraires effectués par les usagers de la micro-mobilité afin de fournir des recommandations urbanistiques pertinentes. Cette recherche s'appuie sur une littérature scientifique émergente qui met l'accent sur l'adoption de détours et de pauses par les voyageurs intermodaux pour optimiser leurs trajets, renversant ainsi la perception négative associée aux distances plus longues et aux temps d'attente. Au regard de la complexité des déplacements intermodaux, cette étude aborde les relations existantes entre les détours, les pauses et les stratégies d'optimisation spatiale et temporelle. Les détours ont été ainsi classés en fonction de leur typologie et de leurs formes géométriques, dénommés « Escaping Transit Voronoi Station » (E-TVS), tandis que les pauses, indiquées par les temps d'attente, sont analysées sous la forme d'activités réalisées au sein de la chaîne de déplacements. L'enquête mise en œuvre associe à la fois des approches objectives, en administrant un questionnaire destiné à géocoder les trajets déclarés, et une méthode privilégiant la perception des individus, à travers des entretiens menés afin de capturer leurs expériences de mobilité. Les principales conclusions de l'analyse géostatistique mettent en évidence une propension de voyageurs prêts à parcourir jusqu'à deux kilomètres supplémentaires, l'équivalent de dix minutes, en rabattement ou en diffusion pour éviter les correspondances. La mesure de ces détours revient à étendre la zone d'impact des stations à six kilomètres, soit un périmètre d'accessibilité accru de 125 % par rapport à un déplacement intermodal ne comportant pas de détours. La réalisation de détours en micro-mobilité, généralement six à huit fois plus longs, permet de réaliser des économies de temps considérables, en moyenne de 19 %, ainsi que des économies de distance kilométrique parcourue de 3 %, principalement réalisées pour éviter les correspondances avec les transports en commun. De plus, les pauses pendant les trajets intermodaux offrent une occasion d'effectuer des activités quotidiennes d'achat dans les quartiers de la station, optimisant ainsi l'ensemble de la chaîne de déplacements. Il est remarquable de constater que 95 % des trajets intermodaux analysés présentent une optimisation temporelle et/ou spatiale. Ces résultats soulignent le potentiel de conception d'un système de transport en commun combinant efficacité, répartition adéquate des arrêts et accessibilité locale, conciliant ainsi le dilemme entre performance et respect des horaires, tout en favorisant le développement orienté vers les transports en commun.
Fichier principal
Vignette du fichier
Article_DM_AL_Detours_Breaks_Optimization_AUTHORS_DETAILS.pdf (26.05 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

halshs-04160573 , version 1 (12-07-2023)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-04160573 , version 1

Cite

Dylan Moinse, Alain L'Hostis. Optimizing intermodal commuting by way of detours and breaks: Evidence of micromobility users in France. 2023. ⟨halshs-04160573⟩
58 View
18 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More