L’ethnolinguistique/anthropologie linguistique africaniste francophone : documentation, performance et décryptage des situations - HAL-SHS - Sciences de l'Homme et de la Société Access content directly
Conference Papers Year : 2024

L’ethnolinguistique/anthropologie linguistique africaniste francophone : documentation, performance et décryptage des situations

Abstract

La réflexion ethnolinguistique et anthropolinguistique dans le milieu des africanistes francophones se déploie en trois temps. Toutefois, à l’instar de l’évolution de l’anthropologie linguistique américaine, décrite en trois paradigmes par Duranti (2003), les approches se chevauchent, cohabitent parfois chez les mêmes chercheurs, en fonction de leurs projets. D’abord, une démarche documentaire prédomine, promue par Jacqueline Thomas (1963 ; 1985 ; 1987), qui préconise une étude pluridisciplinaire des langues et des sociétés où elles sont utilisées, visant l’exhaustivité. Cette vision défend une interdépendance entre langue et société. Ensuite, Geneviève Calame-Griaule (2009 [1965]) propose une exploration du rôle du langage dans la vie sociale. L’ethnolinguistique devient un moyen d’analyser l’impact de la parole à travers ses représentations et ses usages. L’étude de la parole dans son contexte éclaire la vie sociale, en particulier les rapports de pouvoir, notamment entre hommes et femmes. La notion de performance occupe alors une place centrale, surtout dans l’étude des arts verbaux (Calame-Griaule, 1977). Enfin, en accordant de l’importance à l’événement, les travaux plus récents ont pour objectif de décrypter les situations, et cela de diverses manières. Nous retiendrons les perspectives interactionnelle, pragmatique, ethnopoétique et sociolinguistique. Bien que l’attention demeure sur le performer en situation, l’énonciataire devient un élément crucial des recherches. L’objectif est de comprendre le sens de la situation tel qu’il se construit dans l’interaction et le poids des relations de pouvoir prend encore plus d’importance. Références citées : Calame-Griaule, Geneviève. éd. 1977. Langage et cultures africaines. Essais d’ethnolinguistique. Paris : Maspero. Calame-Griaule, Geneviève. 2009 [1965]. Ethnologie et langage. La parole chez les Dogon. Limoges : Lambert Lucas. Duranti, Alessandro. 2003. Language as Culture in U.S. Anthropology: Three Paradigms. Current Anthropology 44(3). 323-348. Thomas, Jacqueline M. C. 1963. Le parler Ngbaka de Bokanga : phonologie, morphologie, syntaxe. Paris/La Haye : Mouton & Co. Thomas, Jacqueline M. C. éd. 1985. Linguistique, ethnologie, ethnolinguistique. La pratique de l’anthropologie aujourd’hui. Paris : SELAF. Thomas, Jacqueline M. C. 1987. D’autres propos sur l’ethnolinguistique. Ethnologiques. Hommages à Marcel Griaule. Paris : Hermann. 415-418.
No file

Dates and versions

halshs-04476295 , version 1 (24-02-2024)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-04476295 , version 1

Cite

Cécile Leguy, Sandra Bornand. L’ethnolinguistique/anthropologie linguistique africaniste francophone : documentation, performance et décryptage des situations. SHESL 2024 - Ethnolinguistique-anthropologie linguistique : histoires et état des lieux, Chloé Laplantine, Cécile Leguy et Valentina Vapnarsky, Jan 2024, Paris, France. ⟨halshs-04476295⟩
21 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More