LES DYNAMIQUES AGRICOLES DANS LES ESPACES URBAINS ET PERIURBAINS. DIVERSIFICATION ET STRATEGIES D'ADAPTATION DES AGRICULTURES. LES CAS DES PERIPHERIES SUD-EST DE LILLE ET NORD DE LENS. - HAL-SHS - Sciences de l'Homme et de la Société Access content directly
Theses Year : 2008

AGRICULTURAL DYNAMICS IN URBAN AND PERI-URBAN SPACES. AGRICULTURE'S DIVERSIFICATION AND ADAPTATION STRATEGIES. THE CASES OF THE PERIPHERIES OF THE SOUTH EAST OF LILLE AND THE NORTH OF LENS.

LES DYNAMIQUES AGRICOLES DANS LES ESPACES URBAINS ET PERIURBAINS. DIVERSIFICATION ET STRATEGIES D'ADAPTATION DES AGRICULTURES. LES CAS DES PERIPHERIES SUD-EST DE LILLE ET NORD DE LENS.

Abstract

Agriculture in peri-urban spaces is compelled for two reasons ( an increased economical liberalization and the results of urban closeness ) . Nevertheless, the general and local context gives it an opportunity to invest in a renewal of its functions ( the contexts of the sustainable development and the partnerships between the town and agriculture ) . Thus our main outset was the question of the commitment of farming concerns into the process of “agricultural transition” through the way of the diversification of farming concerns, especially through the services, and in a view to fix into town territory . The typology of trajectories and strategies of adaptation established according to the dynamics of income systems and to the importance of the links between agriculture and town, singles “occultation trajectories”, “specialization” ones, trajectories of “self-commitment in a logic of opening up to the urban demands”, of “conversion” . Agriculture territorialisation, its fitting with it, isn't the only way chosen to adapt to general and local contexts . Diversification through services isn't the only strategy of adaptation to town either . The typology of agricultural areas enhances the fact that the agricultural transition takes effect in a very unequally way from one town to another and even within the same urban periphery . Towns in the north periphery of Lens and the considered Belgian cases are for the most important part characterized by a deterritorialisation of the income systems . The examined trajectories have been motivated, on the one hand by the dying-down of a “mining agricultural model”, and on the other hand, by the “necessity” to put up with heavy beet quotas . On the other hand, the towns of Loos-en-Gohelle and those of the Lille periphery are characterized by their agricultural fixing to urban territories .The self-actualization of the discontinuities, brought in by the closeness of the border, contributes to these dynamics, within the studied area of Lille neighbourhood . A group dynamics in Loos, the “chicory precedent” in Pévèle-Mélantois have been deciding . In this context, agriculture answers only partly the expectations expressed on every scale, and more particularly urban ones . The study underlines how difficult it is to make the representations of the territory concord, between the elected representatives and the farmers ( as far as deterritorialised agricultures are concerned ) . On the other hand, the partnerships committed in Lille are a matter for a process of co-construction . The principle of a contractualization between decision makers and farmers lays on policies of reinforcement of trajectories of diversification by the services . Nevertheless, the committed programmes don't solve the factors of “dropping off” mentioned above .
L'agriculture des espaces périurbains est doublement contrainte (libéralisation économique accrue et effets de la proximité urbaine). Les contextes généraux et locaux lui offrent néanmoins l'opportunité de s'investir dans un renouvellement de ses fonctions (contextes de la durabilité et des programmes agriurbains). La question de l'engagement des exploitations dans le processus de « transition agricole » par la voie de la diversification, notamment par les services, et dans une perspective d'ancrage au territoire de la ville, constitua ainsi notre principale entrée. La typologie des trajectoires et stratégies d'adaptation établie en fonction des dynamiques des systèmes de production et de revenu et de l'intensité des relations de l'agriculture à la ville, distingue des trajectoires « d'occultation », de « spécialisation », d' « engagement dans une logique d'ouverture aux demandes citadines », de « conversion ». La territorialisation de l'agriculture, son inscription dans le territoire de la ville n'est pas la seule voie choisie d'adaptation aux contextes généraux et locaux. La diversification par les services n'est pas non plus la seule stratégie d'adaptation à la ville. La typologie des espaces agricoles souligne que la transition agricole s'opère très inégalement d'une agglomération à une autre et au sein d'une même périphérie urbaine. Les communes de la périphérie Nord de Lens et les cas belges envisagés sont très majoritairement caractérisés par une déterritorialisation des systèmes de production et de revenu. Les trajectoires observées ont été motivées, d'une part par le délitement d'un « modèle agricole minier », d'autre part par la ˝ nécessité ˝ d'assumer de volumineux quotas betteraviers. En revanche, les communes de Loos-en-Gohelle et de la périphérie lilloise sont caractérisées par des dynamiques d'appropriation de l'espace urbain par l'agriculture. A ces dynamiques contribue, au sein de l'espace lillois étudié, la valorisation des discontinuités introduites par la proximité de la frontière. Une dynamique de groupe à Loos, le « précédent endivier » en Pévèle-Mélantois ont été déterminants. L'agriculture dans ce contexte ne répond que partiellement aux attentes urbaines. L'étude, dans le cadre des agricultures déterritorialisées, souligne les difficultés de mise en concordance des représentations de l'espace entre élus et agriculteurs. En revanche, les partenariats engagés à Lille relèvent d'un processus de co-construction. Le principe d'une contractualisation entre décideurs et agriculteurs repose sur des politiques de confortement des trajectoires de diversification par les services. Les programmes engagés ne solutionnent néanmoins pas les facteurs de « décrochage » par ailleurs évoqués.
Fichier principal
Vignette du fichier
Textes.pdf (33.06 Mo) Télécharger le fichier
Cartes_et_figures.pdf (59.36 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

tel-00477267 , version 1 (28-04-2010)

Identifiers

  • HAL Id : tel-00477267 , version 1

Cite

Nicolas Rouget. LES DYNAMIQUES AGRICOLES DANS LES ESPACES URBAINS ET PERIURBAINS. DIVERSIFICATION ET STRATEGIES D'ADAPTATION DES AGRICULTURES. LES CAS DES PERIPHERIES SUD-EST DE LILLE ET NORD DE LENS.. Géographie. Université de Nanterre - Paris X, 2008. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-00477267⟩
1921 View
2200 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More