French equivalents of Polish geographic names : exonymisation of toponyms from the Polish territory in the French language - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2017

French equivalents of Polish geographic names : exonymisation of toponyms from the Polish territory in the French language

Les équivalents français des noms géographiques polonais : l’exonymisation en français des toponymes du territoire de la Pologne

(1)
1

Abstract

The most recent linguistic studies show that proper names are often translated or adapted, in contrast to the traditional theories of untranslatability of proper names.What distinguishes toponyms from the rest of onomastics are political, sociological and historical implications that affect many geographical names. Using the name "Breslau" for the Polish city "Wrocław" may convey negative connotations depending on the context. Nevertheless, this form is often found on the Internet. Moreover, due to globalization we arewitnessing the multiplication of many versions of the same toponym. This work is composed of three parts. The first part presents theories of proper names,but adapted to toponyms, and the second describes their functions and their linguistic status according to the international standardization. The concept of synchronic-contrastive toponymy and methods of analysing toponyms according to this approach are introduced as well in the second part.The third part is an analysis of the corpus with the purpose of observing the structure and the integration of Polish toponyms into the French language, as well as their popular use in current publications (Internet, tourist brochures, in applications and social networks, etc.) different from the official use, which is supposed to be politically correct.
Les études linguistiques les plus récentes admettent que les noms propres sont souvent traduits, ou adaptés, par opposition aux anciennes théories sur la non-traduisibilité des noms propres.Ce qui distingue les toponymes du reste de l’onomastique, ce sont les implications politiques, sociologiques et historiques qui concernent une bonne partie des noms géographiques. Dire « Breslau » pour la ville polonaise « Wrocław » peut avoir une connotation négative selon le contexte. Et pourtant, nous rencontrons très fréquemment cette forme surInternet. De plus, on observe avec la mondialisation la multiplication de nombreuses versions du même toponyme.Le travail présenté ici est composé de trois parties. La première partie présente de manière brève les théories concernant les noms propres, mais adaptées aux toponymes, et la deuxième décrit leurs fonctions, ainsi que leur statut linguistique par rapport à la normalisation internationale. Le concept de la toponymie synchronique-contrastive et les méthodes d’analyse des toponymes selon cette approche sont introduits dans la partie 2.La partie trois est une analyse du corpus qui a pour le but d’observer les structures et l’intégration des toponymes polonais dans la langue française ainsi que leur usage populaire dans les publications courantes (sur Internet, dans les brochures touristiques, dans les applications et réseaux sociaux, etc.), qui diffère de l’usage officiel, censé être politiquementcorrect.
Fichier principal
Vignette du fichier
2017theseMandolaM.pdf (10.43 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Version validated by the jury (STAR)
Loading...

Dates and versions

tel-01585303 , version 1 (11-09-2017)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01585303 , version 1

Cite

Malgorzata Mandola. Les équivalents français des noms géographiques polonais : l’exonymisation en français des toponymes du territoire de la Pologne. Littératures. Université Rennes 2, 2017. Français. ⟨NNT : 2017REN20025⟩. ⟨tel-01585303⟩
698 View
3143 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More