Le deuil de l’original. Nerval, Celan et les traducteurs « im Flor » - HAL Accéder directement au contenu
Article dans une revue Loxias Année : 2019

Le deuil de l’original. Nerval, Celan et les traducteurs « im Flor »

Résumé

Cet article porte sur la traduction du français et en français de Paul Celan, en amont et en aval de l’œuvre. Fait d’écart, de disjonction et de recréation, l’acte de traduire – pour Celan comme pour ses traducteurs – se pense comme une accentuation du deuil. L’attention portée à la traduction au sein du geste poétique permet de sortir le poème de sa solitude, de le lire en réseau avec d’autres écrivains (Nerval et Jean Paul) et dans la pluralité de ses traductions.
Fichier principal
Vignette du fichier
Moioli_le_deuil.pdf ( 405.1 Ko ) Télécharger
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)
Licence : Paternité - Pas d'utilisation commerciale - CC BY 4.0
Loading...

Dates et versions

hal-04439121, version 1 (11-06-2024)

Licence

Paternité - Pas d'utilisation commerciale - CC BY 4.0

Identifiants

  • HAL Id : hal-04439121 , version 1

Citer

Aurelie Moioli. Le deuil de l’original. Nerval, Celan et les traducteurs « im Flor ». Loxias, 2019, De seuil en seuil: Paul Celan entre les langues et entre les arts, 64. ⟨hal-04439121⟩
0 Consultations
0 Téléchargements
comment ces indicateurs sont-ils produits

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn Plus