La naissance d'un expert technique, ou l'expertise dans tous ses états : le cas d'Augustin Betancourt (1758-1824) - Archive ouverte HAL Access content directly
Preprints, Working Papers, ... Year :

La naissance d'un expert technique, ou l'expertise dans tous ses états : le cas d'Augustin Betancourt (1758-1824)

(1)
1

Abstract

L'axe Paris-Londres est essentiel dans l'action médiatrice de l'ingénieur espagnol Augustin de Bétancourt, savant, inventeur et mécanicien. Entre 1784 et 1807, cet homme, fonctionnaire au service du Roi d'Espagne, a accumulé non moins de treize ans de voyages durant lesquels il a circulé entre Madrid et Londres, en s'attardant dans chacune de ces capitales de quelques semaines à quelques années, en y nouant de nombreux contacts parmi les savants, les ingénieurs, les inventeurs et les industriels. L'expérience qu'il a acquise au cours de ces nombreux séjours s'est avérée fondamentale pour sa formation professionnelle et pour sa culture scientifique et technique polyvalente. Il est ainsi devenu un véritable médiateur dans la circulation des savoirs et l'ont conduit à créer le Cabinet des machines à Madrid (1791) et des corps d'ingénieurs des travaux publics en Espagne (1799) et en Russie (1809) avec des écoles respectives, mais aussi et surtout, à la rédaction de l'Essai sur la composition des machines (avec Lanz) apparemment conçu à Londres et publié en 1808 à Paris, par l'Ecole polytechnique. Cet ouvrage, plusieurs fois réédité dans les deux capitales se pose à l'origine de la nouvelle science des machines. Inventeur invétéré et collectionneur passionné de mécanismes, Bétancourt était aussi l'homme de son époque, et en tant que tel, il ne dédaignait point (dans l'intérêt des gouvernements ou des particuliers, mais aussi pour satisfaire sa curiosité propre) de recourir aux démarches à peine licites lorsqu'il s'agissait de découvrir une nouvelle machine tenue secrète par ses créateurs. Les voyages de Betancourt sont ponctués d'actions de ce genre que nous nous abstiendrions toutefois de qualifier d'espionnage à proprement parler, dans la mesure où l'homme y apportait toujours du sien. Au lieu de voler les secrets, il les réinventait et les rendait publics. C'est ainsi que se manifestait sa dualité d'ingénieur désintéressé au service du bien public et d'inventeur insatiable toujours en quête des innovations à rentabiliser. L'exemple que je développerai pour illustrer ce propos concerne la machine à vapeur à double effet de Watt importée sur le continent (en France) par les soins de Betancourt et aussitôt mise en chantier par Périer. Quant à Bétancourt qui a reinventé le mécanisme, il en a fait un usage tout autre : il l'a présenté à l'Académie des sciences de Paris (la description a été publié par Prony dans son Architecture hydraulique) et en a mis un modèle réduit dans sa collection des machines qui serait l'une des plus grandes collections en Europe dans ce domaine.
Embargoed file
Embargoed file
Ne sera jamais visible

Dates and versions

halshs-00008866 , version 1 (08-02-2006)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00008866 , version 1

Cite

Irina Gouzévitch. La naissance d'un expert technique, ou l'expertise dans tous ses états : le cas d'Augustin Betancourt (1758-1824). 2006. ⟨halshs-00008866⟩
89 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More