Musique, plaisir et récréation enfantine - HAL-SHS - Sciences de l'Homme et de la Société Access content directly
Conference Papers Year : 2006

Musique, plaisir et récréation enfantine

Abstract

Souvent confondu avec la question de la moralité des spectacles, le statut de la musique à la maison royale Saint-Louis de Saint-Cyr, et le plaisir qu'elle peut susciter, demandent à être réévalués à travers la division entre un plaisir supérieur, synonyme de goût et d'éducation réussie, et les penchants naturels pour un plaisir aux résonances charnelles, qui n'occupent en réalité que très peu les mentors de l'institution, soucieux de limiter des excès périphériques, tels la vanité et le plaisir d'être vue ou entendue. Utile aux offices divins, la musique conquiert progressivement une véritable place dans l'éducation des Demoiselles, grâce à une pédagogie fénelonienne qui rattache la récréation à l'eutrapélie, moralement et intellectuellement neutres.
No file

Dates and versions

halshs-00010417 , version 1 (24-04-2006)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00010417 , version 1

Cite

Anne Piéjus. Musique, plaisir et récréation enfantine. Le plaisir musical en France au XVIIe siècle, actes du colloque de Dijon (oct. 2003), Apr 2006, Liège, Belgique. pp.107-113. ⟨halshs-00010417⟩
69 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More