Earnings of young doctorates in private jobs after participation to post-doctoral programs - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Pré-Publication, Document De Travail Année : 2004

Earnings of young doctorates in private jobs after participation to post-doctoral programs

(1)
1

Résumé

In this paper, we address the question of destination of post-doctorates for young French PhD graduated in exact sciences in 1996. The creation of post-doctoral program was firstly designated to PhD willing to embark on a public career. However, an important part of post-doctorates rather get to the private sector, particularly outside research positions. The question that occurs is that of the value of post-doctoral experience. We propose here to estimate earnings of young doctorates in private jobs had they participated to a post-doctoral program. To control for selection bias arising in the case where unobservable elements are correlated between participation and earnings, we estimate a treatment effect model. The main finding is that when selection bias is not control for, post-doctoral participation increases earnings, however, when controlling for selection bias, there is no more a positive effect of the participation. As regards to this finding we point out that post-doctoral program play much more the role of a signal in the first-stage career. This finding is also strengthened when using a bivariate selection rule. In that case, we also control for the endogenous nature of having been recruited in the private sector.
Dans cet article, nous nous intéressons au devenir professionnel des jeunes diplômés de doctorat, ayant obtenu leur diplôme dans des disciplines relevant des sciences exactes en 1996. La création des programmes post-doctoraux visait à son origine les jeunes docteurs souhaitant poursuivre une carrière académique. Cependant, une part non négligeable de jeunes passés par un post-doctorat sont recrutés dans le secteur privé, et en particulier sur des positions professionnelles hors du domaine de la recherche. La question qui se pose dès lors est celle de la valeur sur le marché du travail de cette expérience post-doctorale. Nous proposons ici d'estimer une fonction de gains pour les jeunes docteurs en emploi dans le secteur privé en contrôlant de leur participation à un post-doctorat. Afin de contrôler le biais de sélection qui survient dans le cas où des dimensions individuelles inobservées sont corrélées entre la participation au post-doctorat et le niveau de salaire perçu, nous estimons un modèle à effet de traitement. Le principal résultat est que lorsque le biais de sélection n'est pas contrôlé, la participation à un post-doctorat a un effet positif sur les gains, cependant, lorsque l'effet de sélection est contrôlé, ce rendement positif disparaît. Ce résultat nous conduit à supposer que le stage post-doctoral joue davantage le rôle d'un signal dans le début de carrière des docteurs. Ce résultat est par ailleurs renforcé lorsque nous contrôlons en plus du possible effet de sélection produit par le fait que notre échantillon de travail ne prend en compte que les docteurs en emploi dans le secteur privé.
Fichier principal
Vignette du fichier
earningsyoung.pdf (78.98 Ko) Télécharger le fichier
Loading...

Dates et versions

halshs-00086000 , version 1 (17-07-2006)

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00086000 , version 1

Citer

Isabelle Recotillet. Earnings of young doctorates in private jobs after participation to post-doctoral programs. 2004. ⟨halshs-00086000⟩
121 Consultations
92 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More