De la prédication seconde à la prédication autonome - HAL-SHS - Sciences de l'Homme et de la Société Access content directly
Journal Articles Verbum: Analecta Neolatina Year : 2004

De la prédication seconde à la prédication autonome

Benjamin Delorme

Abstract

Apposition is commonly known as a device wherein a noun (or adjectival) phrase is used (usually) after another noun phrase which refers to the same person or thing, within the same sentence. This article discusses utterances in which the determining noun phrase (or adjectival phrase) is separated from the determined noun phrase by means of a full stop, as below:
Puis l'homme gris se rassied, les yeux rivés sur le mur d'en face. Insensible aux émotions des témoins. Mireille Mendès France : « ça m'a rappelé les caricatures qu'on faisait de mon beau-père » (Le Nouvel Observateur)
Then the grey man sits down again, staring at the wall. Insensitive to the witnesses' feelings. As Mireille Mendès France has it, “That reminded me of the caricatures of my father-in-law”.
Several types of utterances may be discerned, according to the degree of cohesion between the determining verbless predicate and the sentence containing the determined NP. Basing ourselves on a syntactic viewpoint, we point out certain distinctive textual properties of these utterances, e.g. the fact that they often function as transitional elements between left and right contexts.
Dans l'apposition, une prédication seconde se rattache à un syntagme nominal support, généralement juxtaposé à l'intérieur d'une même phrase. Dans les énoncés qui sont l'objet de cet article, le segment déterminant apparaît typographiquement séparé de son syntagme support par un point :
Puis l'homme gris se rassied, les yeux rivés sur le mur d'en face. Insensible aux émotions des témoins. Mireille Mendès France : « ça m'a rappelé les caricatures qu'on faisait de mon beau-père » (Le Nouvel Observateur)
Nous tentons de déterminer quel statut donner à ces énoncés, en différenciant plusieurs sous-ensembles définis en fonction du degré de cohésion entre le prédicat averbal isolé et la proposition verbale qui contient son thème. Adoptant au départ une approche syntaxique, nous accordons une attention particulière aux fonctions textuelles de ces faits de langue. Il apparaît que ces segments averbaux, autonomes, fonctionnent souvent comme des pivots entre le contexte de droite et le contexte de gauche.

Domains

Linguistics
Fichier principal
Vignette du fichier
predicationautonomesecondeBDFL.pdf (255.11 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

halshs-00138116 , version 1 (23-03-2007)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00138116 , version 1

Cite

Benjamin Delorme, Florence Lefeuvre. De la prédication seconde à la prédication autonome. Verbum: Analecta Neolatina, 2004, XXVI, n°4 (XXVI, n°4), pp.281-297. ⟨halshs-00138116⟩
221 View
461 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More