Un stigmate épistémologique. Le relativisme dans le strong programme de David Bloor - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Tracés : Revue de Sciences Humaines Year : 2007

Un stigmate épistémologique. Le relativisme dans le strong programme de David Bloor

(1)
1

Abstract

Le strong programme désigne le courant d’étude développé à partir du milieu des années soixante par David Bloor et ses collègues de la Science Studies Unit de l’université d’Édimbourg. Visant à contribuer à l’analyse sociologique de la connaissance scientifique, il s’insère dans la dynamique de recherche plus large portée par les science studies, c’est-à-dire l’extension du champ d’étude de l’histoire et de la philosophie des sciences à travers le prolongement de la notion même de « science » à ses extrémités sociale, politique et culturelle. Remise dans sa perspective historique, cette redéfinition du périmètre d’analyse des faits et des pratiques scientifiques s’est accompagnée presque immédiatement d’un débat aussi âpre que récurrent portant sur la pertinence théorique de ses programmes d’étude, parmi lesquels le strong programme fait figure de précurseur. Dans cette optique, l’objet premier de cette note est de fournir un aperçu succinct du cadre de référence proposé par le « programme fort » et des deux principales séries d’objections qui le flanquent depuis sa création. On terminera en présentant le tournant argumentatif en cours de réalisation dans les derniers textes de David Bloor : alors que son exposé initial du strong programme s’en tenait à une reconnaissance discrète de sa nature relativiste, l’opposition entre relativisme et absolutisme sert désormais de point d’ancrage à sa critique des modes d’appréhension de la connaissance scientifique.
Fichier principal
Vignette du fichier
Briatte2007_SP-Traces.pdf (155.46 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

halshs-00153289 , version 1 (12-06-2008)

Licence

Attribution - ShareAlike - CC BY 4.0

Identifiers

Cite

François Briatte. Un stigmate épistémologique. Le relativisme dans le strong programme de David Bloor. Tracés : Revue de Sciences Humaines, 2007, 12, pp.207-213. ⟨10.4000/traces.225⟩. ⟨halshs-00153289⟩
116 View
458 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More