Signes de la « romanisation » à travers l'épigraphie :<br />possibilités d'interprétations et problèmes méthodologiques - HAL-SHS - Sciences de l'Homme et de la Société Access content directly
Conference Papers Year : 2008

Signes de la « romanisation » à travers l'épigraphie :
possibilités d'interprétations et problèmes méthodologiques

Abstract

Critical assessment of epigraphy as a source to study aspects of socio-cultural change, acculturation and "Romanisation".
L'épigraphie est l'une des sources les plus vivantes, les plus expressives dans l'étude des structures ocioculturelles de l'empire romain. Les inscriptions rendent la «civilisation romaine» plus visible parce qu'on peut identifier des milliers d'individus distincts, leurs noms, leurs professions, leurs ambitions, leurs carrières, leurs rapports familiaux ainsi que leur identité ethnique et culturelle. L'épigraphie montre de manière significative des aspects importants de la société et elle nous permet d'explorer les aspects divers de la «romanisation». On y perçoit le choix fait par un individu; celui-ci – délibéré ou non – peut nous enseigner sur sa romanité, par exemple par l'adoption d'un nom romain, par ses valeurs et ses ambitions en matière de romanité ; l'épigraphie peut également montrer la parenté indigène, l'adhésion d'un individu ou d'une communauté aux valeurs, aux cultes et aux traditions indigènes.
Fichier principal
Vignette du fichier
1_INTRODUCTION.pdf (471.72 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

halshs-00342164 , version 1 (26-11-2008)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00342164 , version 1

Cite

Ralph Haeussler. Signes de la « romanisation » à travers l'épigraphie :
possibilités d'interprétations et problèmes méthodologiques. Romanisation et épigraphie, Lattes, CNRS, 2001, 2001, Lattes, France. pp.9-30. ⟨halshs-00342164⟩

Collections

AOM
223 View
2889 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More