La journaliste Louise Weiss (1893-1983): une femme d'influence, pacifiste et féministe par opportunisme ou par conviction? - HAL Accéder directement au contenu
Communication dans un congrès Année : 2010

La journaliste Louise Weiss (1893-1983): une femme d'influence, pacifiste et féministe par opportunisme ou par conviction?

Résumé

Dieser Text analysiert das Engagement von Louise Weiss als Journalistin und als Feministin vor 1945. Er stützt sich auf ihre Mémoires d'une Européenne, die sie zwischen 1968 und 1980 veröffentlicht hat und auf ihre Artikel aus dem Ersten Weltkrieg, schließlich auf die Veröffentlichungen aus L'Europe Nouvelle von 1918 bis 1934. Die Mémoires d'une Européenne wimmeln von faszinierenden Einzelheiten über die Eliten der Dritten Republik, und die Politikerportraits sind besonders gut gelungen. Sie sind mit Vorsicht zu benutzen, denn die Herausgabe basiert auf Notizen und Korrespondenzen, die größtenteils für die Zeit vor 1945 rekonstruiert wurden, denn die Archive von Louise Weiss wurden während des Zweiten Weltkrieges zerstört. In diesen Memoiren, konzipiert als intellektuelles Testament, halten sich Biographisches und Romanhaftes die Waage, ein Genre, an dem Louise Weiss sich ihr Leben lang immer wieder versucht hat, aber ohne großen Erfolg. Der Lebenslauf von Louise Weiss ist interessant, nicht zuletzt, weil er zeigt, wie gering der Einfluss des Ersten Weltkrieges auf die patriarchalische Organisation der Dritten Republik war, die bis zu ihrem Sturz im Juni 1940 von frauenfeindlichen Eliten beherrscht war. Es war in der Tat für eine Frau äußerst schwierig, in einflussreiche Milieus einzudringen, denn diese bestanden aus Männern, die keinerlei Interesse daran hatten, einer Frau Platz zu machen. Außerdem hatte eine Frau wenig Chancen, ihre Ideen durchzusetzen wenn sie ohne Lobby war. So verhielt es sich mit Louise Weiss, denn sie hatte weder in der Politik noch in Vereinen Unterstützung und der Einfluss von L'Europe Nouvelle begrenzte sich auf intellektuelle und diplomatische Kreise. /// Louise Weiss (1893-1983) is known for her activities in favour of peace and for promoting a sense of common Europeanness: in 1999, one Strasbourg's main parliament buildings was named after her. She strived to make her efforts known by publishing, as early as 1937, a series of memoirs entitled Souvenirs d'une Enfance républicaine (Memories of a Republican Childhood) and especially between 1968 and 1980 an autobiography in six volumes which bore an emblematic title: Mémoires d'une Européenne (Memoirs of an European). Her Mémoires bristle with fascinating details about the elites of the French Third Republic and the portraits of political figures are particularly good. However, they are to be used with caution because they were written on the basis of a corpus of mostly reconstituted notes and letters for the period preceding 1945, since Louise Weiss' archives were destroyed during the Second World War. Her Mémoires, conceived as an intellectual testament, are akin to an autobiography as much as a novel, a style which Louise Weiss employed time and again throughout her life but without any great success. After her death, many books - in particular a biography by Célia Bertin -, articles and a few scientific papers have honoured her memory. Notwithstanding, her action as journalist and as a feminist prior to 1945 has not received proper attention. Of course, my intention is not to present the outline of a new biography of Louise Weiss, but rather to study her personality, her thoughts and her actions prior to 1945. The path of her emancipation is interesting insofar as it reveals how little the First World War influenced the patriarchal organization of the French Third Republic, which remained dominated by misogynous elites up to its downfall in June 1940.
Ce texte analyse l'engagement de Louise Weiss comme journaliste puis comme féministe avant 1945. Il se fonde sur ses Mémoires d'une Européenne, publiées entre 1968 et 1980, sur ses articles imprimés pendant la Première Guerre mondiale et sur ceux publiés dans sa revue, L'Europe Nouvelle, de 1918 à 1934. Les Mémoires d'une Européenne fourmillent de détails passionnants sur les élites de la Troisième République et les portraits d'hommes politiques sont particulièrement réussis. Elles sont à utiliser avec précautions parce qu'elles ont été rédigées à partir d'un corpus de notes et de correspondances en grande partie reconstituées pour la période antérieure à 1945, les archives de Louise Weiss ayant été détruites pendant la Seconde Guerre mondiale. Ces Mémoires, conçues comme un testament intellectuel, relèvent au fond autant de l'autobiographie que du genre romanesque, un genre auquel Louise Weiss s'essaya à plusieurs reprises tout au long de sa vie mais sans grand succès. Le parcours de Louise Weiss est intéressant dans la mesure où il montre à quel point la Première Guerre mondiale eut peu d'influence sur l'organisation patriarcale de la Troisième République, qui resta dominée par des élites misogynes jusqu'à sa chute en juin 1940. En effet, s'insérer dans les milieux d'influence était extrêmement difficile pour une femme car ceux-ci étaient composés par des hommes qui n'étaient aucunement disposés à lui faire une place. De plus, si cette femme était un électron libre, elle avait peu de chance de voir triompher ses idées. C'était le cas de Louise Weiss car elle n'avait pas l'appui d'un mouvement politique ou associatif et l'influence de L'Europe Nouvelle se limitait aux milieux intellectuels et diplomatiques.

Domaines

Histoire
Loading...
Fichier non déposé

Dates et versions

halshs-00560479, version 1 (28-01-2011)

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00560479 , version 1

Citer

Marie-Emmanuelle Reytier. La journaliste Louise Weiss (1893-1983): une femme d'influence, pacifiste et féministe par opportunisme ou par conviction?. Femmes, culture et pouvoir, May 2009, Sherbrooke, Canada. pp.287-306. ⟨halshs-00560479⟩
1070 Consultations
0 Téléchargements
Dernière date de mise à jour le 26/05/2024
comment ces indicateurs sont-ils produits

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn Plus