Dix ans d'archéologie forestière dans le Châtillonnais (Côte-d'Or) : enclos, habitats, parcellaires - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Revue archéologique de l'Est Year : 2010

Dix ans d'archéologie forestière dans le Châtillonnais (Côte-d'Or) : enclos, habitats, parcellaires

(1) , (2) , (1) , (1) , (1) , (1) , (1) , (1)
1
2

Abstract

Ces recherches sur les ensembles de structures de pierre sous forêt sont mises en œuvre depuis dix ans et sont inté- grées depuis 2003 dans le P.C.R. ‘Vix et son Environnement', dirigé par C. Mordant, S. Wirth et B. Chaume. Les vestiges étudiés sont implantés dans deux milieux géographiques distincts mais contigus : le plateau calcaire recouvert par la forêt domaniale de Châtillon, et les rebords de la Digeanne et du Brevon qui entaillent ce plateau à l'est et au sud. La prospection présente ici des caractères particuliers liés au couvert forestier. Les relevés G.P.S. sont intégrés dans un S.I.G. et constituent la base de cette étude, dans un va et vient constant entre les sorties cartographiées à différentes échelles et l'obser- vation du terrain. Une étude typologique des structures visibles en relief a été faite, appuyée en partie sur l'hypothèse d'une équivalence entre les formes dessinées par les murées de pierre, en forêt, et celles dessinées par les fossés, dans les terres agri- coles (photographie aérienne). En complément des observations spatiales, des séries de structures ont été testées au détecteur à métaux pour apporter des éléments de datation. Après ce bilan méthodologique, les principaux emplacements d'habitat identifiés sont présentés dans leur environnement: des enclos entourant les habitats en matériaux périssables identifiés (dont la description est appuyée sur des dessins de détails) sont présentés – rebords de la Digeanne, rebords du Brevon, sud du plateau – avec leur mobilier archéologique datant et fonctionnel ; des maisons en pierre non taillées à Minot ; deux exemples d'habitats en dur (fermes gallo-romaines) situés sur le plateau, repérés plus anciennement et réactualisés par des relevés G.P.S. Enfin, un chapitre de synthèse tente de faire le point sur les formes des différents enclos d'habitat et des parcellaires. L'étude du matériel permet de cerner les principales périodes d'occupation – laténiennes et gallo-romaines – auxquelles il faut ajou- ter les signes d'une fréquentation plus récente, xvie-xviiie siècle. L'étude du matériel fait émerger des hypothèses de fonctions de ces différentes occupations.
Fichier principal
Vignette du fichier
Goguey.pdf (20.57 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Explicit agreement for this submission

Dates and versions

halshs-00566077 , version 1 (15-02-2011)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00566077 , version 1

Cite

Dominique Goguey, Yves Pautrat, Jean-Paul Guillaumet, Jean-Paul Thevenot, Laurent Popovitch, et al.. Dix ans d'archéologie forestière dans le Châtillonnais (Côte-d'Or) : enclos, habitats, parcellaires. Revue archéologique de l'Est, 2010, 59 (1), pp.99-209. ⟨halshs-00566077⟩
315 View
1676 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More