Écrire en aveugle. Jean de Roquetaillade ou la dissidence par l'obéissance - HAL-SHS - Sciences de l'Homme et de la Société Access content directly
Book Sections Year : 2012

Écrire en aveugle. Jean de Roquetaillade ou la dissidence par l'obéissance

Abstract

It is generally considered that the actions of John XXII mark a turning point in the assertion of papal authority. Never before had a pontifical sovereign personally exerted such doctrinal control, extending into the field of academic production. However, one can argue that the actual watershed took place a little bit earlier. Already in the first decades of the 14th century, theologians acquired the habit of subjecting their works to the judgement of the Apostolic see. These precautionary measures seem to have become widespread in the 1310s. It is remarkable that the experts intervening in doctrinal trials express themselves in a similar way. This turning point can be described as a criminalization of thought: from this moment on intellectuals render themselves liable to penal prosecution because of their opinions. A recently identified treatise (Sexdequiloquium) proves that in 1352 the Franciscan Jean de Roquetaillade, being imprisoned in Avignon, was forced to explain himself in the face of the criticism that Francis of Meyronnes had directed against Peter John Olivi's Lectura super Apocalipsim. In the absence of the decree of condemnation by John XXII, which was apparently lost by that time, Roquetaillade proceeds in defending positions identical to those of Olivi, while abandoning some of his more imprudent statements. His final profession of faith, in which he retracts everything he could have said or could say against any past, but lost, or future papal decrees, expresses the provisory character of theological reasoning in the 14th century, the deductions of which obtain a status of truth only when confirmed by dogmatic authority.
On considère souvent que les actions de Jean XXII marquent un tournant dans l'affirmation de l'autorité papale. Jamais auparavant, un souverain pontife n'avait exercé personnellement un tel contrôle doctrinal, jusque dans le champ de la production du savoir universitaire. On peut cependant suggérer que le tournant eut lieu un peu plus tôt. Dès les premières décennies du XIVe siècle, les théologiens prirent l'habitude de soumettre leurs œuvres au jugement du Saint Siège. Ces mesures de précautions paraissent répandues dès les années 1310. Il remarquable que les experts sollicités pour intervenir dans les procès doctrinaux se soient eux-mêmes exprimés de la même façon. Ce tournant peut être décrit comme une criminalisation de la pensée : dès lors, les intellectuels devenaient passibles de sanctions pénales du fait de leurs opinions. Un traité récemment identifié, le Sexdequiloquium, montre qu'en 1352, le franciscain Jean de Roquetaillade, emprisonné à Avignon, fut contraint de s'expliquer face aux critiques que François de Meyronnes avait exprimées contre la Lectura super Apocalipsim de Pierre de Jean Olivi. En l'absence du décret de condamnation émis par Jean XXII, qui était visiblement perdu, Roquetaillade parvient à défendre des positions identiques à celles d'Olivi, tout en abandonnant certaines de ses formulations les plus imprudentes. Sa profession de foi finale, dans laquelle il rétracte tout ce qu'il aurait pu dire ou pourra dire contre tout décret papal, passé, perdu ou futur, exprime bien le caractère provisoire de l'argumentation théologique au XIVe siècle, dont les déductions n'obtiennent une valeur de vérité que lorsqu'elles sont confirmées par l'autorité dogmatique.

Domains

History
Fichier principal
Vignette du fichier
Ecrire_en_aveugle.pdf (276.79 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

halshs-00651128 , version 1 (12-12-2011)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00651128 , version 1

Cite

Sylvain Piron. Écrire en aveugle. Jean de Roquetaillade ou la dissidence par l'obéissance. Gian Luca Potestà. Autorität und Wahrheit. Kirchliche Vorstellungen, Normen und Verfahren (13.-13. Jahrhundert), Oldenbourg, pp.91-111, 2012, Schriften des Historischen Kolleg. ⟨halshs-00651128⟩
228 View
300 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More