Pourquoi nessun / nessuno en italien mais *auque / aucun en français ? - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Studia Linguistica Universitatis Iagellonicae Cracoviensis Year : 2009

Pourquoi nessun / nessuno en italien mais *auque / aucun en français ?

(1)
1

Abstract

L'objet de cet article est d'examiner le phénomène d'allomorphie qu'affiche l'indéfini italien nessun et de s'interroger sur son absence dans le correspondant français aucun : alors que le premier offre les variantes nessun / nessuno, le second reste inchangé quelle que soit sa fonction syntaxique. Après avoir envisagé l'hypothèse phonologique, on essaie de montrer que l'alternance ne se réduit pas à des conditionnements de nature phonologique mais relève de contraintes syntaxiques : valeur de régissant pour la forme pleine et de régi pour la forme brève. On avance également l'hypothèse que l'absence de *auque en français contemporain trouve sa source dans la nature même de l'opération de négation dont la forme aucun est le signe
Fichier principal
Vignette du fichier
auque-Floricic_2008.pdf (163.92 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

halshs-00757089 , version 1 (26-11-2012)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00757089 , version 1

Cite

Franck Floricic. Pourquoi nessun / nessuno en italien mais *auque / aucun en français ?. Studia Linguistica Universitatis Iagellonicae Cracoviensis, 2009, 126, pp.33-45. ⟨halshs-00757089⟩
92 View
384 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More