Le lien entre stimulation sensorielle, sensation thermique et comportement de fuite au sein du point de vente : Une application des lois de Fechner et de Stevens - Archive ouverte HAL Access content directly
Conference Papers Year : 2012

Le lien entre stimulation sensorielle, sensation thermique et comportement de fuite au sein du point de vente : Une application des lois de Fechner et de Stevens

(1) , (2) , (2)
1
2

Abstract

Temperature is said to have a major impact on retailing management and energy savings. However, few studies have investigated its effect on point of sales' consumer behavior. This research aims at studying the effect of comfortable (19°C and 23°C) and uncomfortable (27°C) levels of temperature on (1) temperature perception and (2) perception of comfort and actual behavior (time spent in store). We base our reasoning on Fechner's and Stevens' laws, for hot temperature, which assume that the sensation varies as the logarithm of the stimulus intensity. We have conducted an experiment in a lab, by creating a mock book store in which the three levels of temperature were carefully controlled. Results show that the perception of increased temperature is lesser than the actual temperature rise. We also show the impact of temperature changes on discomfort perceptions and avoidance behavior. More specifically, when temperature increases, the time spent in store decreases, but less proportionally than actual temperature rise when we get out of the range of comfort. These results confirm psychophysical and ergonomics hypotheses.
La température a fait l'objet de peu de recherche en comportement du consommateur sur le point de vente. Pourtant ce stimulus d'ambiance est d'un intérêt managérial indéniable tant du point de vue du marketing qu'en matière d'économie d'énergie. Les objectifs de cette recherche sont d'investiguer les effets de niveaux de température confortables (19 et 23°C) et d'un niveau de température inconfortable (27°C) sur (1) les perceptions ressenties de température, (2) les perceptions de confort et le comportement effectif des consommateurs (temps passé). A cet effet, nous mobilisons les lois de Fechner et de Stevens, pour les températures chaudes, qui postulent un lien entre stimulus et sensation, tel que la sensation varie comme le logarithme de l'intensité de la stimulation. Les hypothèses sont testées dans le cadre d'une expérimentation en laboratoire, recréant l'environnement d'une librairie, avec les trois conditions de température. Les résultats montrent que les augmentations de température ressentie sont moindres que celles des températures réelles. Ils mettent aussi en évidence l'influence des écarts de température sur les perceptions d'inconfort et les comportements de fuite. En particulier, quand la température s'accroît, le temps passé sur le point de vente diminue, mais moins que proportionnellement à l'augmentation effective de température lorsque l'on sort de la zone de confort. Ces résultats sont conformes aux hypothèses émises et à la littérature en psychophysique et en ergonomie.
Not file

Dates and versions

halshs-00759616 , version 1 (01-12-2012)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00759616 , version 1

Cite

Gwenaëlle Briand Decré, Denis Darpy, Bernard Pras. Le lien entre stimulation sensorielle, sensation thermique et comportement de fuite au sein du point de vente : Une application des lois de Fechner et de Stevens. 15ème colloque Etienne Thil, Nov 2012, Lille, France. pp.1. ⟨halshs-00759616⟩
162 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More