Bilinguisme et maladie d'Alzheimer - HAL-SHS - Sciences de l'Homme et de la Société Access content directly
Journal Articles Rééducation orthophonique Year : 2013

Bilinguisme et maladie d'Alzheimer

Abstract

L'objectif de cet article est de faire un état des connaissances relatives au bilinguisme chez les patients souffrant de la Alzheimer. Un premier ensemble d'études souligne un effet protecteur du bilinguisme et/ou du plurilinguisme, les sujets bilingues ou plurilingues manifestant les symptômes de la maladie d'Alzheimer plus tardivement que les monolingues. Les études actuelles divergent sur la durée du délai d'apparition des troubles chez ces patients (entre deux ans et cinq ans), et sur le nombre de langues parlées pour que cet effet de réserve cognitive soit notable. Une fois les symptômes apparus, le bilinguisme cesse de constituer un avantage pour les patients chez qui on observe des phénomènes de mélanges des langues, les patients démontrant dès les premiers stades de la maladie des difficultés à sélectionner la langue appropriée à la situation de communication, vraisemblablement en raison d'un déficit des fonctions exécutives. En outre, dans le cas d'un bilinguisme tardif, la L2 va progressivement disparaître au profit de la L1. Enfin, nous présentons les implications cliniques de cette régression de la L2 en prenant pour exemple le cas des immigrés vieillissant en France et insistons sur la nécessité d'inscrire le soin gérontologique dans une perspective interculturelle en lien avec la diversité sociale et linguistique qui caractérise les sociétés actuelles.
No file

Dates and versions

halshs-00779467 , version 1 (22-01-2013)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00779467 , version 1

Cite

Melissa Barkat-Defradas, Frédérique Gayraud. Bilinguisme et maladie d'Alzheimer. Rééducation orthophonique, 2013, Les pathologies acquises du langage chez le patient bi- ou multilingue (253), pp.31-52. ⟨halshs-00779467⟩
2658 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More