Mondialisation et "impérialisme à l'envers" - Archive ouverte HAL Access content directly
Book Sections Year : 2013

Mondialisation et "impérialisme à l'envers"

(1)
1

Abstract

Dès le début des années 1970, Charles Albert Michalet analysait les firmes multinationales et leur rôle dans la mondialisation, et en 1976 paraissait Le capitalisme mondial aux Presses universitaires de France. Dans l'esprit du temps, il avait alors repensé de façon critique les grandes thèses de l'impérialisme pour tester leur adéquation aux transformations en cours. Dès 2002, dans Qu'est-ce que la mondialisation, et surtout en 2007, dans Mondialisation, la grande rupture, Charles Albert Michalet avait eu l'intuition de ce qu'il nommait " l'impérialisme à l'envers ", celui de jeunes économies émergentes, par une forme de " dialectique du maître et de l'esclave " inspirée de Hegel.
C'est ce concept d' " impérialisme à l'envers " que nous explorons de nouveau ici, en l'illustrant notamment par l'étude du cas de la Chine d'aujourd'hui.
Fichier principal
Vignette du fichier
article_Michalet.pdf (154 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

halshs-00794613 , version 1 (28-03-2013)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00794613 , version 1

Cite

Pierre Dockès. Mondialisation et "impérialisme à l'envers". Andreff, Wladimir. La mondialisation, stade suprême du capitalisme ? : en hommage à Charles-Albert Michalet, Presses universitaires de Paris Ouest (Nanterre), pp.129-151, 2013. ⟨halshs-00794613⟩
321 View
1472 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More