Les stratégies spatiales de la population haïtienne à Miami - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles EchoGéo Year : 2007

Les stratégies spatiales de la population haïtienne à Miami

(1)
1

Abstract

Haitian emigration has evolved within the growing dependency of Haiti from the United States throughout the XXth century. The Haitian migratory pattern took on the form of an international migratory field linking the source country with Miami, where the population from Haitian ancestry has recorded a rapid growth. In a Floridian metropolis branded with a strong " ethno-racial " and economic segregation, the newcomers originally settled in the impoverished Black inner city neighborhoods. The effects of the federal immigration policy has been contrasted, bringing about the withdrawal of immigrants into themselves in Little Haiti when the policy was unpropitious or allowing a residential mobility in times of relaxed legislation. Subsequently, the growing complexity of the Haitian immigration space, characterized by a rapid extension and change in its forms, is apparent through a dichotomy between the traditional enclave and the new suburban settlements. Resulting from an aggregation/segregation dynamics, Haitian spatial concentration in Miami found expression in particular settlement locations, where processes of territorialization have taken place. The mental and functional adaptation to the place of settlement aims at appropriating it by giving it a sense of belonging, and appears to be the first step to collective strategies of territorialization. The take over of a section of the metropolitan area and its affectation to social, commercial and political forms of representation aim at perpetuating the Haitian community's bond by creating cohesion, solidarity and sociality.
Le schéma migratoire haïtien s'est traduit par la genèse d'un champ migratoire international entre le pays d'origine et Miami, où la population d'origine haïtienne a enregistré une croissance rapide. Dans une métropole floridienne marquée par une forte ségrégation " ethno-raciale " et socio-économique, les nouveaux venus se sont installés à l'origine dans les quartiers noirs centraux paupérisés. Les incidences de la politique migratoire fédérale sont apparues contrastées, occasionnant le repli sur soi des immigrants à Little Haiti lorsqu'elle était défavorable ou rendant possible la mobilité résidentielle dans une conjoncture d'assouplissement de la législation. Ultérieurement, la complexité croissante de l'espace de l'immigration haïtienne, caractérisé par une évolution rapide de son étendue et de ses formes, s'est manifestée par une dichotomie marquée entre l'" enclave " traditionnelle et les nouveaux espaces d'installation en banlieue. Résultat d'une dynamique d'agrégation autant choisie que contrainte, la concentration spatiale des Haïtiens à Miami s'est traduite par la genèse de secteurs d'implantation privilégiée, terrains favorables à la mise en place de processus de territorialisation complexes. L'apprentissage mental et fonctionnel de l'espace vise à faire sienne la terre d'immigration et à la doter de sens, et apparaît comme le préalable à la mise en place de stratégies collectives de territorialisation. La " prise de possession " d'une portion de l'aire métropolitaine et son affectation à des activités sociales, commerciales et de représentation politique visent à assurer la pérennité du lien communautaire haïtien en créant de la cohésion, de la solidarité et de la socialité.

Dates and versions

halshs-00816017 , version 1 (19-04-2013)

Identifiers

Cite

Cédric Audebert. Les stratégies spatiales de la population haïtienne à Miami. EchoGéo, 2007, 2, n.p. ⟨10.4000/echogeo.1615⟩. ⟨halshs-00816017⟩
82 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More