Pauvreté et arbitrage entre scolarisation et travail des enfants au Mali - HAL Accéder directement au contenu
Pré-publication, Document de travail Année : 2014

Pauvreté et arbitrage entre scolarisation et travail des enfants au Mali

Résumé

Cette étude analyse l’influence de la pauvreté sur les choix de scolarisation et de travail des enfants à partir des données provenant d’une enquête ménages réalisée par le CERDI, au Mali, en 2009 et en 2011. Ces choix sont a priori considérés comme deux formes particulières d’allocation du temps des enfants, l’une visant la formation du capital humain, l’autre constitue un recours à la main d’œuvre pour des besoins productifs immédiats du ménage. Nous tentons de montrer comment en situation de pauvreté le choix entre ces deux formes d’allocation présente un haut degré d’arbitrage pour le ménage. Les résultats montrent que l’accroissement de la probabilité de l’un des choix se traduit intrinsèquement par une baisse de probabilité de l’autre choix. Néanmoins, il apparaît que l’arbitrage entre la scolarisation et le travail de nature non-économique n’est pas significativement conditionné par le niveau de vie. En effet, nous trouvons que les travaux non-économiques sont beaucoup plus rigides à variation du niveau de vie. En revanche, c’est le travail économique qui semble être la composante la plus flexible et la plus réactive à la variation du niveau de vie, en ce sens où nous trouvons qu’un accroissement du niveau de vie (sur la base des actifs) se traduit par une baisse significative du temps de travail économique des enfants.
Fichier principal
Vignette du fichier
2014.18.pdf ( 627.7 Ko ) Télécharger
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)
Loading...

Dates et versions

halshs-01064821, version 1 (17-09-2014)

Identifiants

  • HAL Id : halshs-01064821 , version 1

Citer

Moussa Keita. Pauvreté et arbitrage entre scolarisation et travail des enfants au Mali. 2014. ⟨halshs-01064821⟩
381 Consultations
1767 Téléchargements
Dernière date de mise à jour le 26/05/2024
comment ces indicateurs sont-ils produits

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn Plus