Raymond Aron, penseur des relations internationales - Archive ouverte HAL Access content directly
Other Publications Year : 2005

Raymond Aron, penseur des relations internationales

(1)
1

Abstract

« Raymond Aron, spectateur engagé, était d’abord témoin de son temps. Un tel projet était vaste lorsqu’il se penchait sur la vie internationale ». Dans cette étude, le politiste B. Badie s’intéresse à la vision des relations internationales développée par le sociologue, philosophe, économiste et historien Raymond Aron. En mettant en lumière la filiation européenne d’Aron, de Hobbes à Weber, Badie dégage deux axes de réflexion : tout d’abord le réalisme européen « équivoque et sceptique » d’Aron, mais aussi l’important héritage de la sociologie Wébérienne, sociologie de la puissance de l’Etat, dans sa pensée. Tout en établissant le caractère Wébérien de la pensée d’Aron, Badie souligne aussi l’historicité de cette filiation. Il émet en effet l’hypothèse qu’aujourd’hui, l’actualité internationale dans un contexte post-bipolaire pourrait justifier un retour à Durkheim et à sa sociologie de l’intégration, opposée aux théories de Weber. Les théories des relations internationales sont donc toujours plongées dans le dilemme d’une approche internationale fondée sur l’action (Weber) ou sur la fonction (Durkheim). C’est en ce sens que Badie conclut à l’exemplarité d’Aron, qui incorpore selon lui les grandes questions de la théorie de relations internationales en tant qu’il critique aussi bien les théories réalistes de l’époque que leurs opposés utopiques, en tant qu’il promeut la transdisciplinarité et défend une vision systémique des relations internationales.
Fichier principal
Vignette du fichier
etude5.pdf (188.59 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Explicit agreement for this submission

Dates and versions

halshs-01159889 , version 1 (05-06-2015)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01159889 , version 1

Cite

Bertrand Badie. Raymond Aron, penseur des relations internationales : Un penseur « à la française » ? Etudes du CEFRES n° 5, 2005. 2005. ⟨halshs-01159889⟩
775 View
5068 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More