Oil and Unemployment in a New-Keynesian Model - HAL Accéder directement au contenu
Autre publication scientifique Année : 2015

Oil and Unemployment in a New-Keynesian Model

Résumé

The effects of oil shocks in inflation and growth have been widely discussed in the literature, however few have focused on the impact of oil price increases on unemployment. In order to shed some light on this problem, this paper develops a medium scale Dynamic Stochastic General Equilibrium model (DSGE) that allows for oil utilization in production and consumption as in Acurio-Vásconez (2015); unemployment as in Mortensen & Pissarides (1994); and staggered nominal wage contracting as in Gertler & Trigari (2009). It then analyzes the effects of oil price increases on the economy. The model recovers most of the well-known stylized facts observed after the oil shock in the 2000s'. A sensitivity analysis shows that the reduction of the bargaining power of households to negotiate wage contracts reduces the impact of an oil shock in unemployment, without affecting negatively GDP. However, it also shows that the reduction of bargaining power, together with wage flexibility strongly reduces the increase in unemployment after an oil shock, but causes a decrease in real wages, which reduces household income and affects GDP.
Les effets des chocs pétroliers sur l'inflation et la croissance ont été largement étudiés dans la littérature, cependant peu d'études ont traité l'impact de l'augmentation du prix du pétrole sur le chômage. Afin de faire la lumière sur la question, cet article développe un modèle d'équilibre général dynamique stochastique (DSGE) de taille moyenne où : le pétrole est utilisé en production et consommation comme dans Acurio-Vásconez (2015) ; le chômage est introduit comme dans Mortensen & Pissarides (1994) ; et les salaires nominales sont construits comme dans Gertler & Trigari (2009). On analyse ensuite les effets de l'augmentation du prix du pétrole dans l'économie. Le modèle récupère la plupart des effets stylisés observés après le choc pétrolier des années 2000. L'étude de sensibilité montre que la réduction du pouvoir de négociation salariale des ménages permet d'atténuer l'impact positif du choc pétrolier sur le chômage, sans affecter négativement le PIB. Cependant, il montre aussi que la réduction du pouvoir de négociation ensemble avec la flexibilisation des salaires réduit l'augmentation du chômage après un choc pétrolier, mais il provoque une diminution des salaires réels, ce qui réduit le revenu des ménages et impacte le PIB.
Fichier principal
Vignette du fichier
15043.pdf ( 801.46 Ko ) Télécharger
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)
Loading...

Dates et versions

halshs-01167053, version 1 (23-06-2015)

Identifiants

  • HAL Id : halshs-01167053 , version 1

Citer

Verónica Acurio Vásconez. Oil and Unemployment in a New-Keynesian Model. 2015. ⟨halshs-01167053⟩
136 Consultations
334 Téléchargements
Dernière date de mise à jour le 23/06/2024
comment ces indicateurs sont-ils produits

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn Plus