De l'entre-soi à l'entre-autre(s) : enjeux et ambiguïtés de la reconnaissance internationale des droits des peuples autochtones - Archive ouverte HAL Access content directly
Book Sections Year : 2016

De l'entre-soi à l'entre-autre(s) : enjeux et ambiguïtés de la reconnaissance internationale des droits des peuples autochtones

(1)
1

Abstract

Je voudrais démontrer dans les développements qui vont suivre que la reconnaissance internationale des droits des peuples autochtones offre l'opportunité de réfléchir aux conditions d'émergence d'un droit des gens contemporain reposant, notamment, sur des rapports de non-domination. Le double mouvement qu'implique la reconnaissance – identification/distribution – a une incidence considérable sur la construction de l’identité de l’agent reconnu, qu’il soit individuel ou collectif. Mais, au-delà, cette reconnaissance peut également être perçue – dans la lignée des travaux de Nancy Fraser – comme vectrice de justice sociale. Partant, le mépris, le déni de reconnaissance, la méconnaissance, constituent autant d’injustices susceptibles de générer des conflits. Ainsi, la reconnaissance présente un aspect politique important et renferme un puissant potentiel critique, tant il est incontestable que « les institutions n’expriment pas seulement des rapports de reconnaissance, elles les produisent ». Surgissent alors de nombreuses interrogations. Puisque sont en jeu des valeurs, comment ont-elles émergé ? Qu’expriment-elles ? Quelle légitimité ont-elles ? La reconnaissance ne risque-t-elle pas de conduire à la projection de valeurs exogènes sur les agents reconnus, donc à leur insertion dans un ordre symbolique qui leur est étranger ? Partant, cet Autre reconnu se reconnaît-il encore ? Quelle est la légitimité des « distributeurs de reconnaissance » ? La reconnaissance peut-elle être unilatérale ou doit-elle être mutuelle ? En quoi le droit joue-t-il un rôle dans les politiques de reconnaissance ? Reconnaître et promouvoir, à l’échelle internationale, les droits des peuples autochtones, est-ce reconnaître et promouvoir la diversité des cultures autochtones, ou serait-ce, indirectement, à l’instar de la promotion planétaire des droits humains, une façon de promouvoir « un devoir de similitude » ? Ainsi, la question centrale qui guidera mes propos sera celle de savoir ce que les ordres juridiques internationaux, mais également régionaux, ainsi que, dans une certaine mesure, nationaux, disent de la façon dont les droits des peuples autochtones sont reconnus, donc de la façon dont les peuples autochtones le sont.
Fichier principal
Vignette du fichier
Reconnaissance droits PA-GESLIN_final.pdf (288.35 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

halshs-01220143 , version 1 (25-10-2015)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01220143 , version 1

Cite

Albane Geslin. De l'entre-soi à l'entre-autre(s) : enjeux et ambiguïtés de la reconnaissance internationale des droits des peuples autochtones. Tourme Jouannet, Emmanuelle; Muir Watt, Horacia; de Frouville, Olivier; Matringe, Jean. Droit international et reconnaissance, Pedone, 2016, 978-2-233-00801-5. ⟨halshs-01220143⟩
281 View
892 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More