Le site de l'abbaye de Marmoutier (Tours, Indre-et-Loire) Rapport 2015 - HAL-SHS - Sciences de l'Homme et de la Société Access content directly
Reports (Research Report) Year : 2015

Le site de l'abbaye de Marmoutier (Tours, Indre-et-Loire) Rapport 2015

Abstract

Depuis 2006, la fouille porte principalement sur deux parties distinctes du site (Fig. 1 et 2) : d’une part, l’emprise de la dernière église abbatiale (zone 1), d’autre part, celle de l’hôtellerie de l’abbaye dont le tiers occidental est encore en élévation (zone 3) tandis que les deux autres tiers furent détruits au début du 19e s. (zone 4). En Zone 1, quatre secteurs ont été fouillés : d’une part, à l’ouest, les secteurs 7 et 8 en cours d’examen depuis plusieurs années ; d’autre part, à l’extrémité orientale de la zone couverte par la charpente, les secteurs 16 et 17, abordés pour la première fois. Le secteur 8 présente les vestiges les plus anciens appartenant à l’époque romaine : l’occupation des 2e-3e s. du bâtiment délimité à l’ouest par le mur M.96, qui comporte deux états principaux, a été entièrement fouillée de même que des niveaux de circulation extérieurs situés à l’est de cette construction. Ce bâtiment partiellement reconnu a fonctionné avec un autre mur nord-sud, M. 137, mis au jour à la limite occidentale du secteur et qui pourrait correspondre à un mur d’enceinte dont les niveaux de construction n’ont pas encore été atteints. Dans la partie centrale du secteur, la fouille des niveaux sous-jacents à M. 96 a été amorcée, révélant une datation des 1er-2e s. À l’opposé, en secteurs 16 et 17, ce sont des vestiges s’échelonnant de la construction de l’église gothique au 20e s. qui ont été révélés. En effet, le dégagement d’une grande masse de remblais déposés depuis le 20e s. a mis au jour une séquence originale illustrant l’histoire récente du site : d’une part, un dépotoir contenant des éléments très divers – notamment des contenants pharmaceutiques – renvoyant à l’installation d’un hôpital militaire à Marmoutier pendant la première guerre mondiale, d’autre part, des aménagements liés à une « chasse au trésor » organisée par les religieuses de la Congrégation du Sacré-Cœur en 1848 et 1849, à l’aide d’un radiesthésiste parisien, enfin la destruction d’une partie des fondations de la chapelle axiale à l’aide d’explosifs vers 1818. Entre les deux derniers épisodes, un mur de clôture nord-sud fut édifié pour séparer en deux la partie nord de l’enclos : à l’ouest, les installations d’une brasserie, à l’est une maison louée à des particuliers par le propriétaire d’alors, M. Mornand. En Zone 4, l’ensemble du travail a porté sur des niveaux du haut Moyen Âge. D’une part, dans la partie occidentale, la fouille des terres noires a été achevée, livrant un trou de poteau et quelques fosses supplémentaires dont le niveau de creusement demeure difficile à identifier ce qui a une incidence sur la fourchette de datation. Sous ces niveaux, ont été exposées des couches rubéfiées témoignant certainement d’une activité artisanale à proximité ainsi qu’un empierrement. D’autre part, dans la partie orientale, où une grande partie des niveaux du haut Moyen Âge a été détruite par l’aménagement du bâtiment 5 dans le courant du 12e s., deux sondages représentant 15 m2 ont permis de fouiller d’épais remblais de tuffeau écrasé mêlé à un sédiment brun sous lesquels a été exposée une couche très sombre contenant des tessons des 5e-6e siècles. Ce niveau d’une soixantaine de centimètres d’épaisseur correspond à la première occupation anthropique au-dessus des sédiments naturels. Ceci confirme l’absence de structures en place d’origine antique dans cette partie du site qui demeura au haut Moyen Âge une zone périphérique dévolue à l’artisanat et au rejet de matériaux ainsi que l’a montré l’analyse micromorphologique des terres noires effectuée en 2014.
Fichier principal
Vignette du fichier
Rapport 2015_Vol.1.pdf (953.43 Ko) Télécharger le fichier
Rapport 2015_vol.2.pdf (30.11 Mo) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)
Origin Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

halshs-01266205 , version 1 (02-02-2016)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01266205 , version 1

Cite

Elisabeth Lorans, Thomas Creissen. Le site de l'abbaye de Marmoutier (Tours, Indre-et-Loire) Rapport 2015. [Rapport de recherche] UMR 7324 CITERES. 2015. ⟨halshs-01266205⟩
323 View
540 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More