Quelles conceptions de l’informatique et des technologies des élèves de cycle 3 ? Préalables et évolutions suite à l’expérimentation DALIE. - HAL Accéder directement au contenu
Communication dans un congrès Année : 2016

Quelles conceptions de l’informatique et des technologies des élèves de cycle 3 ? Préalables et évolutions suite à l’expérimentation DALIE.

François-Xavier Bernard

Résumé

Les nouveaux programmes de l’école primaire réactualisent la question de l’informatique comme objet d’enseignement et non plus seulement comme outils pour l’enseignement (Baron, Drot-Delange, Grandbastien & Tort, 2015). Le projet ANR DALIE (Didactique et apprentissage de l'informatique à l'école) expérimente les bases d’un curriculum articulant trois volets de compétences et de savoirs liés à l’informatique : 1. programmation et robotique ; 2. traitement, production et manipulation de données numérisées ; 3. éléments de culture numérique. Au cours de cette expérimentation, différents enseignants de primaire ont testé des logiciels de programmation pour enfants (Scratch) et/ou des robots programmables dans une approche de type « pédagogie de projet » lors d’un travail collectif sur des situations-problèmes. Nous avons associé à l’étude générale de l’activité des enseignants en situation, une analyse des conceptions que les élèves se font de l’informatique. Pour ce faire, des focus groups, constitués de quatre à six élèves et d’une durée moyenne de 20 minutes ont été réalisés avant et après les expérimentations. En prenant appui sur le contenu de ces focus groups il s’agira de répondre à deux questions. D’une part, quelles connaissances préalables les élèves de cycle 3 possèdent-ils des concepts informatiques (soit, d’après Dowek (2011) : algorithme, machine, langage et information). Et d’autre part, quelle est l’incidence des supports d’activités et des choix pédagogiques des enseignants sur la possibilité de les faire évoluer. Puisque, comme le souligne Fluckiger (2008, p. 60), l’usage scolaire d’outils informatiques dans un cadre scolaire, « peut donner aux enseignants l’occasion de compenser en partie le déficit de verbalisation et de conceptualisation qui caractérise l’apprentissage informel ». Pour répondre à ces questions, nous analyserons le contenu des focus-groups en nous focalisant sur deux classes parisiennes de cycle 3 (CM1 et CM2). Accueillant chacune des élèves issus de milieux favorisés, elles se différencient par les choix opérés par les enseignants : l’un a décidé de ne travailler la programmation qu’à partir du logiciel Scratch (travail des aspects narratifs à partir de l’élaboration d’histoires scénarisées et création de jeux d’arcade), l’autre y associe un travail de manipulation sur des robots Thymio et des activités « débranchées » visant à introduire des notions simples d’algorithmique. Pour chacune des deux classes 5 focus groups pré-expérimentation et 5 focus-groups post-expérimentation seront analysés. L’expérimentation prendra fin au printemps 2016. À ce jour, seuls les focus-groups de début d’expérimentation ont été réalisés. Les analyses portant sur ces premiers échanges indiquent que les connaissances conceptuelles des élèves au sujet de l’informatique sont relativement pauvres, voire inexistantes. Les élèves évoquent facilement les activités réalisées et les procédures à mettre en œuvre pour faire fonctionner ces outils (ordinateur, robot), mais ne semblent pas capables à ce stade de passer des usages aux savoirs conceptuels.
Loading...
Fichier non déposé

Dates et versions

halshs-01346743, version 1 (19-07-2016)

Identifiants

  • HAL Id : halshs-01346743 , version 1

Citer

Laetitia Boulc'H, François-Xavier Bernard. Quelles conceptions de l’informatique et des technologies des élèves de cycle 3 ? Préalables et évolutions suite à l’expérimentation DALIE.. Congrès de l’AREF 2016, Jul 2016, Mons, Belgique. ⟨halshs-01346743⟩
172 Consultations
0 Téléchargements
Dernière date de mise à jour le 16/06/2024
comment ces indicateurs sont-ils produits

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn Plus