Le luxe en partage. Haute-couture et soierie lyonnaise au début du XXe siècle - HAL-SHS - Sciences de l'Homme et de la Société Access content directly
Book Sections Year : 2015

Le luxe en partage. Haute-couture et soierie lyonnaise au début du XXe siècle

Abstract

Pour l’industrie textile lyonnaise, le début du XXe siècle constitue une période de profond renouvellement, aussi bien de ses organisations commerciales que du décor de ses soieries, renouvellement lié à l’émergence d’un nouveau marché : la haute-couture parisienne. Précurseur en la matière, l’entreprise Atuyer Bianchini Férier s’est installée à Paris à la fin du XIXe siècle et a ainsi pu traiter directement avec les maisons de couture, jusqu’alors exclusivement approvisionnées par les grossistes parisiens. Rapidement suivie par d’autres maisons lyonnaises se dotant, pour répondre à ce marché exigeant, de la technologie et des savoir-faire leur permettant la fabrication d’étoffes de luxe, Bianchini Férier est à l’origine de la naissance du club très fermé des « maisons de haute nouveauté » lyonnaises qui ont assuré à l’industrie textile régionale une notoriété internationale.Ainsi contextualisée, la collaboration entre Raoul Dufy et l’entreprise Bianchini Férier constitue un modèle que ses concurrentes directes ont développé jusque dans les années 1930. Raoul Dufy acquiert l’expérience de l’impression textile à la Petite Usine de Paul Poiret où, jeune peintre admirateur de Paul Cézanne converti au fauvisme, il entame une recherche sur la couleur qu’il applique au décor textile lorsque le couturier, pour qui il a dessiné des vignettes, lui propose de faire des essais d’impression sur tissus. Débauché par Charles Bianchini, qui l’engage par contrat le 1er mars 1912, Dufy bénéficie alors des compétences techniques et de l’outil industriel nécessaires à la mise en valeur de son travail ; pendant la quinzaine d’années où il travaille pour Bianchini-Férier (1912-1928), il dessine des centaines de patrons. Ses créations de l’avant et de l’immédiat après Première Guerre mondiale, les plus spectaculaires et les plus identifiables contribuent au profond renouvellement du décor textile.
No file

Dates and versions

halshs-01514087 , version 1 (25-04-2017)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01514087 , version 1

Cite

Florence Charpigny. Le luxe en partage. Haute-couture et soierie lyonnaise au début du XXe siècle. Éric Blanchegorge; Conservateur en chef du patrimoine; Directeur des musées de la Ville de Troyes. Raoul Dufy, tissus et créations, Éditions snoeck, pp.75-89, 2015, Coll. Art 18e Au 20e Siecle, 9461612060. ⟨halshs-01514087⟩
160 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More